BANDE DESSINÉE

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre

«Faut pas prendre les cons pour des gens», tome 3, Fluide Glacial, 2021. -

Le jeudi, c’est le jour de notre sélection bande dessinée. Avec, cette fois, des cosmonautes soviétiques, des petits bourgeois et quelques rasades de whisky. Entre autres plaisirs. Bonnes lectures.

1Faut pas prendre les cons pour des gens (T.3)

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Fluide Glacial -
Le résumé de l’éditeur

Après deux années de travail à manipuler la mécanique de l’absurde pour mieux tordre les clichés de notre société, Emmanuel Reuzé approfondit son analyse de la bêtise humaine et publie un troisième opus toujours aussi drôle et grinçant.

Dans ce nouvel album, il aborde par l’absurde des grands sujets de société tels que l’enseignement, la pauvreté, le racisme ordinaire, l’intelligence artificielle, la radicalisation, le dopage, l’eugénisme, le harcèlement publicitaire, la corrida, les services après vente, les déserts médicaux…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): GRINÇANT

Il y a peu de séries qui nous font rire autant que celle d’Emmanuel Reuzé et ses petits copains de jeu.

Même si c’est parfois d’un rire jaune tant ceux-là parviennent à mettre le doigt sur les petites absurdités et grands travers de notre société.

+ À LIRE AUSSI | L’interview d’Emmanuel Reuzé

Fluide Glacial Reuzé/Haudiquet/Bernstein, Fluide Glacial, 56 p., 12.90€.

2Sangoma, les damnés de Cape Town

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Glénat -
Le résumé de l’éditeur

En Afrique du Sud, une vingtaine d’années après l’Apartheid, les cicatrices laissées par l’ancien système peinent à se refermer. Le racisme n’est plus institutionnalisé mais les inégalités toujours présentes et la population divisée entre les propriétaires blancs et les ouvriers noirs.

Dans ce contexte, Sam est retrouvé mort sur les terres de la ferme des Pienaar, ses employeurs. Le lieutenant Shepperd – esprit léger, avisé autant que séducteur et tête brûlée – est chargé de saisir les enjeux qui auront mené au drame.

L’enquête s’alourdit bientôt d’éléments disparates: conflits et secrets familiaux, recours à la sorcellerie, disparition d’un bambin dans le voisinage… Tandis que Shane Shepperd lutte tant bien que mal contre les silences et les mensonges de ses interlocuteurs, en toile de fond, le parlement est le théâtre d’oppositions rongeant la nation sud-africaine…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): CLAQUE

Début des années 2000, 10 ans après la fin de l’apartheid en Afrique du Sud, un enquêteur (blanc) doit élucider le meurtre d’un ouvrier (noir).

Une enquête sur fond de sorcellerie qui le verra, aussi, réveiller les démons ségrégationnistes. Le scénario est béton, le graphisme d’enfer. Ça claque.

Glénat Férey/Rouge, 152 p., 25€.

3Kosmos

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Delcourt -
Le résumé de l’éditeur

Le 20 juillet 1969, le monde entier, figé devant sa télévision, est sidéré par l’exploit: les Américains ont aluni! Et avant les Soviétiques! Malgré une frayeur technique, tout s’est bien passé.

Pourtant, au moment de repartir, Armstrong se retourne une dernière fois pour observer le paysage et reste figé: dans la visière de son casque, se reflètent un drapeau soviétique et un LEM russe…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): FAKE (?)

Et si, finalement, c’était l’URSS qui avait gagné la conquête lunaire?

Perna et Bedouel élaborent une réalité alternative crédible à partir d’éléments réels pour mieux brouiller les pistes. Et nous pousser à nous interroger sur les dérives de l’information, et les fameuses fake news.

Brillantissime.

Delcourt Perna/Bedouel, 160 p., 27,95€.

4Sous les galets, la plage

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Rue de Sèvres -
Le résumé de l’éditeur

Loctudy, septembre 1963, la station balnéaire se vide de ses derniers résidents estivaux. Seuls Albert, Francis et Édouard, futurs étudiants prolongent leurs vacances en attendant de commencer chacun de brillantes études supérieures devant les mener vers de prestigieuses destinées toutes tracées.

Détachés de l’autorité familiale, ces fils de bonne famille comptent bien profiter de cette liberté pour vider quelques bouteilles et vivre de nouvelles expériences.

Mais dans ces familles bourgeoises et patriarcales, on ne fréquente pas n’importe qui, on ne déshonore pas sa famille et on rentre dans le rang quelles que soient les méthodes employées.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): ENIVRANT

Finistère, 1963: deux fils de bonnes familles profitent des caves (et de l’absence) de leurs darons pour s’enivrer en attendant d’entamer de "grandes" études.

Mais une bande de voleurs va modifier leurs plans. Et faire bouger les lignes de leur sens moral. Du très bon Rabaté.

Rue de Sèvres Rabaté, 152 p., 25€.

5Thorgal (T.39)

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Le Lombard -
Le résumé de l’éditeur

De retour de l’île de Kalsoy, Thorgal, Jolan et Louve ont la désagréable surprise de trouver Aaricia et le reste du village sous le coup d’un sortilège de servitude…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): RECETTE

De retour au village, Thorgal et son (grand) fils Jolan découvrent que ses habitants sont comme hypnotisés, et contraints à des travaux forcés par un mystérieux seigneur.

On a l’impression d’avoir déjà lu ça vingt fois, mais on se laisse toujours avoir par les vieilles recettes de l’ami Yann.

Le Lombard Yann/Vignaux, 56 p., 12,45€.

6Le faux Soir

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Futuropolis -
Le résumé de l’éditeur

Le 9 novembre 1943, la résistance belge vient de réussir le coup le plus audacieux de l’histoire de la presse clandestine en diffusant, au nez et à la barbe de l’occupant nazi, un pastiche du "Soir volé", le quotidien belge confisqué à ses propriétaires par la Propaganda Abteilung qui avait aussi substitué à ses journalistes d’avant-guerre une rédaction composée de zélateurs de l’ordre nouveau.

50 000 exemplaires seront distribués soit dans le circuit normal, soit par les circuits clandestins à 10 francs pièce afin de financer le Front d’Indépendance. Le 9 novembre 1943, le grand éclat de rire qui parcourt la Belgique occupée est entendu jusque dans les capitales alliées, Londres et Washington.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): COURAGEUX

Le 9 novembre 1943, alors que Le Soir est sous contrôle allemand, des journalistes écartés par l’occupant sortent, avec la résistance, un "faux Soir" venu se moquer d’Hitler et ses sbires.

Une farce courageuse, joliment racontée, et qui coûtera cher à plusieurs de ses instigateurs.

Futuropolis Couvreur/Durieux/Lapière, 96 p., 19€.

7La ferme des animaux

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Delcourt -
Le résumé de l’éditeur

À la Ferme du Manoir, les animaux en ont assez d’être maltraités. Le Major, cochon de son état, leur ouvre les yeux sur la tyrannie de l’Homme.

Une fois le fermier banni, ils prennent leur destin en main et des règles sont édictées et rédigées par les cochons. La plus importante: Tous les animaux sont égaux.

Mais le temps passe et il s’avère que certains le sont plus que d’autres.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): (BIEN) FICELÉ

Si le jeune lecteur trouvera dans cette adaptation une porte d’entrée accessible dans la fable d’Orwell, l’amateur du genre classique trouvera également son bonheur.

À défaut d’être originale, cette version signée Rodolphe et Le Sourd se révèle bien ficelée.

Delcourt Rodolphe/Le Sourd, 48 p. 10,95€.

8Et à la fin, ils meurent

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Delcourt -
Le résumé de l’éditeur

De l’Antiquité à Perrault et Grimm, Lou Lubie présente les versions authentiques et croustillantes des contes, où la fin heureuse s’arrose à la vodka et le prince n’est pas si charmant.

À travers ces récits savoureux, l’autrice aborde avec humour une réflexion sur l’éthique des contes: violence, sexisme, racisme… une exploration culturelle et littéraire passionnante!

Notre avis en un mot (puis quelques autres): ACTUEL

La véritable histoire, souvent sordide et sanguinolente, qui se cache derrière les contes édulcorés par Disney et les autres: voici le défi brillamment relevé par Lou Lubie.

Et à bien des égards, l’auteure parvient à rendre ses récits plus actuels qu’on ne pourrait le croire.

Delcourt Lou Lubie, 248 p. 24,95€.

9Les fondus du whisky

Reuzé, Rouge, Rabaté, etc.: nos 9 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 18 novembre
Bamboo -
Le résumé de l’éditeur

Qu’il soit écossais, irlandais, américain ou japonais, le whisky s’est attribué une place de choix dans nos caves. Il n’en fallait pas plus pour que nos Fondus s’y intéressent.

Si de votre côté, vous ne faites pas la différence entre un whisky et un whiskey, si les termes blend ou single malt ne vous inspirent pas grand-chose et si vous ignorez qu’on fait aussi du whisky en France, ce cours magistral distillé par les Fondus vous fera le plus grand bien.

À noter qu’il est inutile de revêtir le kilt ou de chanter Les Lacs du Connemara pour apprécier cet album.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): HIPS

Tourbé, single malt, écossais, irlandais, japonais, le whisky n’aura plus aucun secret pour vous. Des fondus nous font découvrir les secrets du breuvage.

À consommer pour les infos, moins pour l’humour qui ne vole pas très haut, ni pour les dessins, très basiques.

Bamboo Cazenove/Richez/Saive, 48 p., 10,95€

Nos dernières videos