article abonné offert

COVID

Les hôpitaux devraient gérer la 4e vague

Les hôpitaux devraient gérer la 4e  vague

1000 patients Covid aux soins intensifs, c’est gérable. ÉdA Mathieu Golinvaux

Faut-il s’inquiéter de la fermeture de lits dans des unités de soins intensifs alors que le pic de la 4e vague de Covid est en vue? Non, rassure Yves Smeets, directeur de Santhea, fédération d’institutions de soins wallonnes et bruxelloises.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 29 des 418 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos