dossier commercial

Augmentation du coût des matériaux : quel impact pour le candidat bâtisseur ?

Augmentation du coût des matériaux : quel impact pour le candidat bâtisseur ?

T-Palm

Depuis le début de l’année, les prix des matériaux de construction ne cessent d’augmenter. Une mauvaise nouvelle pour bon nombre de particuliers qui ont un projet de construction en cours ou l’envisagent. L’entreprise de construction T.Palm vient avec des solutions.

Des prix qui depuis 6 mois ont globalement augmenté de 5 à 15 % pour la plupart des matériaux, voire qui ont carrément été multipliés par 3 pour certains, comme les panneaux d’OSB (panneau aggloméré en bois). Une situation qui peut inquiéter les candidats bâtisseurs qui voient ainsi la facture de leur projet s’alourdir.

Covid, pénuries et coût de l’énergie

Cette hausse généralisée trouve son origine dans la crise sanitaire et économique actuelle. « Nous avons observé une importante augmentation des prix des matériaux liée dans un premier temps à une pénurie de matières premières comme le bois, mais également à la flambée des coûts de l’énergie qui impacte la fabrication de matériaux tels que la brique, le béton ou l’acier » explique Odile Marbehant, Directrice des achats chez T.Palm.

Et, avec la Chine et les États-Unis qui multiplient leurs besoins en matières premières, les répercutions sont de taille en Europe.

Quid des projets de construction en cours ?

Bien entendu, une fois la mission d’étude signée, une augmentation des prix ou un retard de planning est rarement perçu d’un bon œil. C’est pourquoi T.Palm essaie de trouver les meilleures solutions pour satisfaire ses clients.

« Si l’acquéreur est protégé par la loi Breyne, la fluctuation des prix des matières peut bel et bien entrainer une révision budgétaire. En tant qu’entrepreneurs, notre rôle est de trouver le juste milieu pour nos partenaires et nos clients » explique Vincent Dirix, Directeur Général Adjoint de T.Palm.

Une situation qui a conduit T.Palm à proposer des solutions pour amortir les augmentations de prix d’une part et garantir les délais d’autre part.

T.Palm prend 3 % à sa charge

L’entreprise prend les devants. « Nous avons décidé de ne pas répercuter les premiers 3 % d’augmentation à nos clients. À la signature de la mission d’étude, nous proposons un devis avec une durée de validité de six mois. Ce devis garantit les prix jusqu’à une hausse des matières premières de 3 %. Si cette limite est dépassée, la différence d’augmentation sera alors à charge du client » assure Vincent Dirix.

À titre d’exemple, si une augmentation de 3,5 % s’applique sur un projet de maison à 250 000 €, seul 0,5 % de hausse, soit 1 250 euros, seront à la charge du client. Les 7.500 restants seront assumés par T.Palm. Un geste commercial non négligeable de la part d’un entrepreneur !

Des solutions techniques alternatives

Pour finaliser les chantiers en temps et en heure sans perte de qualité, l’entreprise utilise certains matériaux et solutions techniques alternatives.

« Nous avons développé suffisamment de partenariats pour proposer des équivalents à certains matériaux. Nous utilisons par exemple la laine de verre comme isolant, car celle-ci ne subit qu’une très faible augmentation de prix contrairement aux panneaux d’isolation rigide. En jouant sur les épaisseurs, nous gardons un pouvoir isolant identique et la PEB (Performance Energétique du Bâtiment) n’en est donc pas impactée. », illustre Odile Marbehant.

Contenu proposé par notre régie publicitaire