ESTAIMBOURG

PHOTOS | Les Worlds Apart ont encore conquis leurs fans lors d’un concert en Belgique

Samedi soir, à Estaimbourg (entre Mouscron et Tournai), plus d’un millier de personnes est venu faire un saut de près d’un quart de siècle en arrière pour voir et entendre l’un des boys band majeurs de la grande époque. La nostalgie a opéré

PHOTOS | Les Worlds Apart ont encore conquis leurs fans lors d’un concert en Belgique
Le tube «Everlasting love» brandit par les fans. EdA
Nuée impressionnante convergeant vers le complexe sportif, samedi soir, tandis que les rues environnantes absorbaient notamment des véhicules aux plaques minéralogiques représentant quasi l’ensemble des régions de France…

Toutes et tous n’avaient que trois prénoms en tête: Nathan, Cal et Steve dans le complexe sportif d’Estaimbourg où il n’était possible d’accéder que sur présentation du Covid Safe Ticket.

La Worlds-Apartmania est revenue, le temps d’un soir en Wallonie picarde

Un trio qui n’a pas eu de mal à (re)conquérir le public d’alors.

Pour rappel, le groupe a essentiellement cartonné entre 1995 et 1999 avec ses titres Baby Come Back, leur reprise de Goldman Je te donne, Everlasting Love, I Was Born to Love You, Quand je rêve de toi

Tout y était: un physique qui n’a pas changé tant que cela, une voix toujours au top — ils ont chanté en live après l’avoir chauffée dans la buvette muée en vaste loge — et même des chorégraphies toujours bluffantes de la part de ces «jeunes» quinquas.

Ce sont mes idoles d’adolescence, c’est ma génération et ça me replonge dans le passé…

Certain(e) s n’auraient manqué pour rien au monde ce rendez-vous, comme Émilie Degroot venue de l’entité mouscronnoise avec plusieurs collègues: «C’est génial d’organiser ça chez nous, surtout lorsqu’on voit le prix! Ce sont mes idoles d’adolescence, c’est ma génération et ça me replonge dans le passé…»

PHOTOS | Les Worlds Apart ont encore conquis leurs fans lors d’un concert en Belgique
Le trio n’a pas hésité à se mêler à la foule à plusieurs reprises, suscitant l’euphorie! EdA

On y a aussi croisé Cynthia avec le plus grand des étendards. «C’est celui que j’avais confectionné pour leur concert de 1998 donné au Zenith de Lille. J’avais 16 ans à l’époque. Il apparaît même sur la VHS éditée…», sourit celle qui est venue de Comines France avec sa fille Eleanor et son amie Amélie.

PHOTOS | Les Worlds Apart ont encore conquis leurs fans lors d’un concert en Belgique
Fan originelle, Cynthia (ici avec sa fille Eleanor) a ressorti son étendard brandit au concert de 1998 vécu au Zenith de Lille. EdA

Un incroyable rendez-vous mené de main de maître par un passionné de concerts ayant souhaité passer de l’autre côté du miroir, Nicolas Desmulier, aidé par toute sa famille aux petits soins pour le public, samedi soir.

Le Néchinois a réussi son nouveau pari qu’il n’aurait pas pu réaliser sans l’appui de la Commune, glisse-t-il.

D’autant qu’il permet aussi à l’industrie du spectacle de reprendre du poil de la bête, notamment avec les Hurlus de Perfect Party assurant éclairage, son, projections…

Les secouristes de la Croix-Rouge étaient aussi sur le pont afin de permettre à certaines fans émues de retrouver des couleurs.

«Ça fait du bien de voir des gens heureux, dans une bonne ambiance. C’est chaleureux et les Worlds Apart sont en plus d’une accessibilité sans nom. Ce n’est que du bonheur», résume Daniel Senesael ayant passé toute la soirée sur site.

Tout le monde voulait bien sûr une photo ou un autographe des artistes. Seule une quinzaine de gagnants à un concours ont pu les rencontrer après le concert. Mais il faut aussi souligner que Steve, Nathan et Cal n’ont pas hésité à se mêler à la foule, à plusieurs reprises, et à faire monter une partie du public avec eux, sur scène, en fin de prestation.

Une 1re partie dédoublée

PHOTOS | Les Worlds Apart ont encore conquis leurs fans lors d’un concert en Belgique
L’hypnotiseur ayant ouvert la soirée. EdA
Un rendez-vous qui comprenait une première partie dédoublée: Mike, jeune hypnotiseur qui a réussi à faire croire à une partie du public que le bourgmestre, Christine Dubus et Nicolas Desmulier étaient les membres du boys band anglosaxon. Bluffant…

Vint ensuite la voix cristalline de Tom Bleasby ayant aussi traversé la Manche pour la soirée. Si tout le monde attendait les Worlds Apart, le jeune homme, montant très haut dans les aigus et provoquant régulièrement des frissons avec ses interprétations, n’a pas eu de mal à conquérir la foule.

Le 8 octobre 2022, au complexe sportif d’Estaimbourg: Michal, les L5 et Génération Boys Band

Samedi, à l’heure où TF1 célébrait les 20 ans de la Star Academy, la soirée estaimbourgeoise fut l’occasion pour Nicolas Desmulier de dévoiler les artistes attendus dans un an: Michal de la Star Academy 3 ainsi que le groupe féminin des L5 et le retour de Génération Boys Band, trio regroupant Frank de 2Be3, Allan Theo dont on disait qu’il était un boys band à lui tout seul et Chris Keller des G.Squad.

PHOTOS | Les Worlds Apart ont encore conquis leurs fans lors d’un concert en Belgique
Déjà venu en 2019 dans l’entité où il avait fait fort bonne impression, Génération Boys Band reviendra dans un an. Com.


Nos dernières videos