Comprendre le dark web en 5 points: légalité, drogues, trafics, anonymat…

Comprendre le dark web en 5 points: légalité, drogues, trafics, anonymat…

L’accent est souvent mis sur la face sombre et criminelle du dark web, alors que son anonymat sert aussi la cause d’activités et de défenseurs de la vie privée et de la liberté d’expression. cendeced – stock.adobe.com

Le dark web planque sous une couche d’anonymat les pires trafics mais aussi de nobles causes sociétales, politiques, citoyennes…

L’agence européenne de police criminelle Europol fait ses choux gras de la saisie de 234 kg de drogues (amphétamines, opiacés, ecstasy) et de 45 armes à feu écoulés sur le dark web. 150 vendeurs et acheteurs présumés ont été arrêtés dans neuf pays. Nom de l’opération: Dark HunTOR.

Digne d’un film d’espionnage, ce nom ronflant fait une référence directe à Tor, le réseau mondial, légal et collaboratif qui donne accès au meilleur et au pire du dark web. Qu’est-ce que le dark web? Comment y accéder? Que peut-on y trouver? Décryptage en 5 points.

1.Un web parallèle…

Le dark web est un web parallèle qui n’est pas accessible via les logiciels et les navigateurs classiques comme Google Chrome, Mozilla Firefox et Microsoft Edge. Ses protocoles spécifiques misent sur l’anonymat en ligne, le respect de la vie privée.

Concentrés sur la seule partie visible de l’iceberg, les moteurs de recherche comme Google et Bing n’indexent pas les pages et les services du dark web.

Comprendre le dark web en 5 points: légalité, drogues, trafics, anonymat…
Le nom dark web fait référence au fait que cette zone du web échappe aux moteurs de recherche classiques et aux habituels navigateurs. R4Design.pro – stock.adobe.com

Comme le montre l’illustration ci-dessus, trois niveaux constituent l’iceberg du web:

– Le web de surface, soit la partie visible de l’iceberg, tout ce qui est accessible via les moteurs de recherche. Il représenterait 10% du web.

– Le deep web, soit la masse d’informations, de données et de documents stockés, protégés des regards indiscrets et non-indexés par les moteurs de recherche (documents universitaires et gouvernementaux, données bancaires et de santé…).

– Le dark web, avec ses sites et ses services légaux et illégaux, ses espaces d’échange, de dérive et de liberté d’expression couverts par l’anonymat en ligne.

2.… légal et facile d’accès…

Pour accéder à une généreuse portion du dark web, Tor est le réseau légal de référence, le réseau le plus populaire. C’est surtout un réseau collaboratif mondial: plus de8000 machines font bénévolement office de relais et de ponts aux échanges de données. Les ordinateurs de particuliers, de collectifs ou encore d’institutions sont les indispensables maillons de la chaîne.

Comprendre le dark web en 5 points: légalité, drogues, trafics, anonymat…
Tor est le navigateur légal qui permet de visiter les sites du dark web. Capture d’écran

Via la recherche Google, il suffit de télécharger le navigateur Tor pour faire ses premiers pas sur le dark web.

3.… centré sur l’anonymat…

Pour garantir votre anonymat en ligne, pour garantir que votre route ne sera pas tracée, Tor s’appuie sur un protocole spécifique qui brouille les pistes.

Concrètement, quand vous demandez à Tor de vous connecter à un site du dark web, il vous fait prendre une route indirecte qui passe par plusieurs nœuds du réseau. À chaque nœud est appliquée une couche de cryptage.

Du point A (votre ordinateur) au point B (le site du dark web), votre route prend des chemins de traverse, de sorte qu’il sera très compliqué de retracer votre itinéraire et d’identifier votre machine.

4.… au bénéfice des activistes, des dissidents…

Cet anonymat en ligne, c’est une bénédiction pour les défenseurs de la vie privée et de la liberté d’expression, pour les dissidents politiques, pour les citoyens qui veulent s’informer et faire entendre leur voix dans un pays qui censure Internet et le web.

Dans une interview au site franceinfo, l’expert français en cryptologie et virologie informatique Éric Filiol souligne aussi que « cet anonymat profite aussi à certains acteurs étatiques: les services de renseignements, un certain nombre d’activités qui – sans être illégales – ont besoin d’être clandestines ou discrètes.»

5.… mais aussi des trafiquants, de toutes les dérives

Cet anonymat fait également le jeu de trafiquants, qui exploitent le dark web comme une plate-forme de référence à l’heure d’écouler produits et services illégaux. À condition de payer en cryptomonnaie comme le Bitcoin ou le Monero, le répertoire est infini: drogues, armes, tueurs à gage, faux papiers, faux certificats, piratage à la demande d’un site web, cyberharcèlement à la demande d’une cible, etc.

Comprendre le dark web en 5 points: légalité, drogues, trafics, anonymat…
Ce genre de site qui vend de l’ecstasy est monnaie courante sur le dark web. Capture d’écran

Des espaces d’échange et de libre expression font également la part belle à toutes les dérives, toutes les obsessions, toutes les perversions. C’est ainsi qu’en 2016, le FBI avait réussi à infiltrer, à pirater puis à fermer sur le dark web un forum de pédopornographie.

La question de la légalité

Le principe de dark web n’est pas illégal en soi. Sur papier, c’est un web alternatif, parallèle, différent et méconnu, ignoré par les grands moteurs de recherche. Comme sur le web classique, le web de surface, tout dépend de ce qu’on y fait. Si vous surfez sur des sites qui ne dépassent pas les frontières de la légalité, vous ne risquez rien, vous ne brisez aucune loi. Mais si vous vous mettez en tête d’acheter un produit illégal en cryptomonnaie, c’est une autre affaire. L’anonymat n’est pas garanti à 100%, comme le rappelle Europol dans la foulée de son coup de filet annoncé le 26 octobre 2021.

«Vous envisagez d’acheter des marchandises illégales anonymement sur le dark web?», prévient l’agence européenne de police criminelle. «Réfléchissez-y à deux fois, car le dark web n’est plus aussi sombre que certains criminels le souhaiteraient. Les forces de l’ordre se sont habituées à travailler dans cet espace et peuvent déployer un large éventail de techniques différentes pour identifier les acheteurs et les vendeurs de marchandises illégales.»

Nos dernières videos