VERVIERS

Jusqu’à 30 mois de prison pour un trafic de cocaïne en région verviétoise

Jusqu’à 30 mois de prison pour un trafic de cocaïne en région verviétoise

Deux frères recrutaient des personnes en séjour illégal pour vendre de la cocaïne. EDA – image d’illustration

Les peines prononcées atteignent jusqu’à 30 mois de prison, avec sursis, pour l’homme suspecté d’être à la tête de l’organisation.

Le tribunal correctionnel de Verviers a rendu, mercredi, un jugement dans le cadre d’un trafic de cocaïne en région verviétoise. Les peines prononcées atteignent jusqu’à 30 mois de prison, avec sursis, pour l’homme suspecté d’être à la tête de l’organisation.

Le dossier a démarré sur base d’observations faisant état de comportements suspects. L’enquête a permis de déterminer que deux frères, dont un vivait en Allemagne, recrutaient des personnes en séjour illégal pour vendre de la cocaïne. L’un des deux suspects principaux niait les faits, indiquant qu’il était un activiste marocain et que ses positions concernant un conflit dans le Rif lui ont valu ces dénonciations qu’il estime calomnieuses. Si certains prévenus avaient reconnu avoir vendu de la cocaïne, tous ceux qui étaient présents lors de l’audience avaient nié leur participation à une organisation.

Des arguments qui n’ont pas convaincu le tribunal qui a estimé que toutes les préventions étaient établies. La fratrie écope de peines de 30 et 20 mois de prison, avec sursis pour une durée de 5 ans pour le surplus de la détention préventive. Les quatre autres prévenus sont condamnés à des peines variant entre 20 et 12 mois de prison, en fonction de leur implication.


Nos dernières videos