FOOTBALL

Agression du fan de Manchester City: les deux suspects maintenus en détention

Agression du fan de Manchester City: les deux suspects maintenus en détention

Club Brugge BELGA

Le parquet a annoncé que l’enquête se poursuivait, sans indiquer de détails supplémentaires.

La chambre du conseil de Gand a décidé mardi de prolonger la détention des deux suspects arrêtés dans le cadre de l’agression d’un fan de Manchester City. La victime avait été laissée pour morte sur un parking le long de l’E40 à Tronchiennes.

Les faits se sont déroulés dans la soirée du mardi 19 octobre, alors que le Club de Bruges recevait l’équipe anglaise de Manchester City pour le compte de la Ligue des Champions. Un homme de 63 ans, originaire de Ninove, portait une écharpe aux couleurs des «Blue Skyes» et s’était arrêté sur un parking peu après le match. Selon les premiers résultats de l’enquête, un des suspects s’est emparé de l’écharpe, avant de sortir sur le parking. Par la suite, la victime est entrée en confrontation avec les suspects, qui l’ont alors violemment agressé. La victime est désormais hors de danger, bien qu’elle ait subi des lésions cérébrales.

La chambre du conseil a décidé mardi de prolonger la détention des deux hommes. On ne sait pas encore si l’auteur de l’agression fera appel de cette décision. Selon son avocat Jan De Winter, l’homme de 23 ans ne peut expliquer les raisons qui l’ont poussé à commettre cette agression.

Le deuxième suspect, un homme de 25 ans, originaire de Aarschot, ne fera probablement pas appel de cette décision. Il devrait donc rester en détention durant un mois. «Nous n’allons probablement pas contester la décision de la chambre du conseil», a déclaré son avocate Jana Allard. «Mon client a seulement pris l’écharpe et n’a pas touché physiquement la victime. Il est désolé de ce qui s’est passé et il n’a jamais voulu en subir les conséquences. Il espère que la victime va s’en sortir. Il avait demandé aux passants d’appeler les services d’urgence, mais il a ensuite pris la mauvaise décision de fuir le lieu de l’agression.»

Le parquet a annoncé que l’enquête se poursuivait, sans indiquer de détails supplémentaires.

Nos dernières videos