FRANCE

Twitter admet que ses algorithmes amplifient les discours de droite mais ne se l’explique pas

Twitter admet que ses algorithmes amplifient les discours de droite mais ne se l’explique pas

Unsplash

La plateforme publie une étude visant à comprendre les effets de ses algorithmes sur la mise en avant de publications politiques. Le constat est flagrant: la droite est bien plus amplifiée que la gauche. Et le réseau social ne sait pas pourquoi.

C’est une démarche plutôt rare pour les réseaux sociaux. Ce jeudi 21 octobre, Twitter a publié une enquête riche et complète dans laquelle six chercheuses et chercheurs ont analysé les publications de politiques dans sept pays ainsi que les publications concernant des sites d’information. Selon ses propres conclusions, il apparaît que le réseau social a tendance à mettre en avant les contenus de droite aux dépens de la gauche.

“Dans six pays étudiés sur sept – tous sauf l’Allemagne, les tweets publiés par des politiciens de droite ont bénéficié d’une plus grande amplification algorithmique que ceux publiés par des politiciens de gauche” admet l’entreprise dans un communiqué de presse.

3634 comptes étudiés

Depuis 2016, Twitter affiche des publications triées par un algorithme de recommandation. Comme sur de nombreux autres réseaux sociaux, un utilisateur voit apparaître des publications sélectionnées par la plateforme en fonction de ses intérêts ou de son réseau.

Mais à la différence de Facebook, Twitter permet de désactiver l’algorithme pour revenir à un simple affichage chronologique, tel que c’était le cas pour tous les utilisateurs avant 2016. C’est en comparant ces deux versions du réseau social que Twitter a pu mesurer l’impact de ses algorithmes.

Twitter ne comprend pas

Rumman Chowdhury, en charge de l’ingénierie logicielle de Twitter, précise que si cette étude dresse un état des lieux, elle est insuffisante pour expliquer le phénomène. «Nous ne savons pas vraiment pourquoi cela se produit. Pour être clair, ces résultats pourraient être liés aux comportements des utilisateurs, leurs actions sur la plateforme. Mais il est important à nos yeux de partager cette information» précise Rumman Chowdhury.

Pour la plateforme, la prochaine étape est désormais de comprendre si cette mise en avant des contenus politiques de droite est causée par son algorithme, ou si son algorithme ne fait que dupliquer des préférences personnelles et généralisées des internautes.

Nos dernières videos