CORONAVIRUS

Covid: «La fin de la phase fédérale n’est pas immédiatement à l’ordre du jour», estime Vandenbroucke

Covid: «La fin de la phase fédérale n’est pas immédiatement à l’ordre du jour», estime Vandenbroucke

Frank Vandenbroucke BELGA

La fin de la phase fédérale de crise n’est «pas immédiatement à l’ordre du jour», a affirmé le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke jeudi à la Chambre, même si la discussion est ouverte avec les entités fédérées.

Le prochain comité de concertation sur le coronavirus est prévu le vendredi 29 octobre. La fin de la phase fédérale de crise aurait pu y être décidée, mais la forte augmentation des contaminations au Covid-19 ces derniers jours semble avoir douché cette perspective.

À la Chambre, Frank Vandenbroucke était également appelé à clarifier ses propos tenus la veille dans l’émission Terzake sur la VRT. ««Nous devrons tous nous serrer les coudes pour contenir la quatrième vague de la pandémie de Covid», avait-il affirmé.

«L’augmentation des contaminations est marquée», a déclaré M. Vandenbroucke devant les députés. «Nous devons tous nous faire vacciner. Les vaccins constituent une excellente protection contre la maladie et contre l’hospitalisation. Ils ne sont pas parfaits, mais ils apportent un haut degré de protection.» Le ministre a insisté sur la vaccination des élèves de l’enseignement secondaire.

Si la fin de la phase fédérale n’est pas à l’ordre du jour, Frank Vandenbroucke a rappelé que la loi pandémie peut être activée sur base d’un avis scientifique. «Sur la base du prochain avis, il faudra se demander, si oui ou non, la loi pandémie doit être activée», a-t-il indiqué.

Au sein de la majorité fédérale, le CD&V et Ecolo-Groen ont indiqué ne pas non plus être favorables à fin de la phase fédérale.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos