BANDE DESSINÉE

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre

«Ténébreuse», Dupuis, 2021. -

Le jeudi, c’est le jour de notre sélection bande dessinée. Avec, cette fois, des papillons, de la luge et le Burkina Faso. Entre autres plaisirs. Bonnes lectures.

 

1Ténébreuse (T.1/2)

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Dupuis -
Le résumé de l’éditeur

Il était une fois un chevalier déchu et une jolie princesse à délivrer… Méprisé par ses anciens compagnons d’armes pour un crime qui entache à jamais sa réputation, Arzhur erre de tavernes en champs de bataille à la recherche du prochain contrat qui remplira sa bourse.

Une nuit, trois mystérieuses vieilles femmes lui proposent le pacte dont rêvent tous les mercenaires: retrouver honneur et fortune en délivrant une fille de roi, retenue captive dans les ruines d’un château abandonné.

Malgré la méfiance de son écuyer, Arzhur accepte le marché et livre un combat sans pitié aux monstres qui gardent la princesse. Mais Islen n’est pas la frêle jeune fille en détresse qu’il imaginait sauver…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): ÉMOUVANT

Beaucoup de qualificatifs pourraient coller à cet album envoûtant, porté par le dessin et le découpage de Vincent Mallié. Mais il s’agit surtout du tout dernier scénario du regretté Hubert, ce qui le rend, lui et la suite à paraître en 2022, terriblement émouvant.

Un chef-d’œuvre en partie posthume.

+ À LIRE AUSSI | Un album sorti des ténèbres

 

Dupuis «Livre Premier», Mallié/Hubert, 80 p., 19.95€.

 

 

2Les schtroumpfs (T.39)

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Le Lombard -
Le résumé de l’éditeur

Comme chaque année, les premiers frimas sont attendus de pied ferme par les Schtroumpfs, qui se sont bien préparés. Mais personne ne s’attendait à un tel blizzard!

Partis tester une nouvelle luge, les Schtroumpfs Farceur, à Lunettes et Bricoleur se retrouvent coupés d’un village qui s’organise tant bien que mal. Ils trouvent refuge chez un sourcier acariâtre, qui a pourtant tout fait pour fuir la vie en communauté.

Et si le salut des uns schtroumpfait par celui des autres?

Notre avis en un mot (puis quelques autres): SIMPLE

L’heure est aux premières neiges pour les Schtroumpfs. Mais quand les flocons se font trop abondants, décision est prise de l’abandonner le village. Et de prier pour qu’il ne soit rien arrivé aux trois inconscients partis faire de la luge en hors-piste.

Une aventure simple, mais efficace.

 

Le Lombard «Les Schtroumpfs et la tempête blanche», Jost/Maury, 48 p., 10.95€.

 

 

3Macbeth (T.2/2)

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Glénat -
Le résumé de l’éditeur

«Seigneur on te nommera. Plus tard, la dame aux mains rouges tu épouseras. Et enfin, roi tu seras.» Macbeth a finalement accédé au trône d’Écosse, ainsi que la prophétie l’avait prédit.

Mais est-il seulement l’auteur de sa propre destinée? On le prétend usurpateur, coupable du crime de régicide. Dans l’ombre, c’est lady Macbeth qui continue d’écrire, dans le sang, le récit de son époux.

À mesure que leurs années de règne passent, la culpabilité et la paranoïa les rongent. Combien de temps reste-t-il au couple avant de sombrer dans la folie?

Notre avis en un mot (puis quelques autres): SPECTACULAIRE

Convoquant les fantômes et la folie manipulatrice, stratégique, de Lady Macbeth, Thomas Day et Guillaume Sorel féminisme le mythe shakespearien mais ne le rende pas moins âpre.

Sorel est au sommet de son art, éclairant la noirceur de sa lumière. Spectacle total.

 

Glénat «Le livre des fantômes», Sorel/Day, 56 p., 16€.

 

 

4110% SPORT

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Delcourt -
Le résumé de l’éditeur

Prenez votre ticket pour découvrir le «Badmintzah», badminton qui se joue porté sur des chaises, les «Mille bornes du Mans» où les voitures avancent à coups de cartes, les «24 heures du manspreading», le «resto-basket» ou encore le «lancer de disque jockey».

110% Sport réinvente les disciplines sportives, le tout dans une folie et une drôlerie dans un esprit très Monty Python.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): NOIR

Place au sport chez Pataqès, la collection à l’humour acide de chez Delcourt. Une série de gags en une planche à l’esprit proche des Idées noires de Franquin mais qui, à force de vouloir tutoyer l’absurde d’un peu trop près, en deviennent illisibles.

On cherche encore le sens de certains.

 

Delcourt B-Gnet/Besseron, 104 p., 9,95€.

 

 

5Ouagadougou pressé

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Sarbacane -
Le résumé de l’éditeur

Dans sa petite chambre de bonne du 18e arrondissement, Roukiata fait son sac: demain, elle rentre chez elle, au Burkina Faso.

Que prendre, que choisir, que laisser? Comment faire plaisir à toutes et à tous, sans se faire totalement dépouiller?

Entre jolis petits hauts colorés made in Paname Tati, que s’arracheront ses cousines, et le grille-pain deux fentes avec tiroir ramasse-miettes à offrir à sa mère, Roukiata nous raconte sa folle jeunesse, lorsqu’elle était jeune gazeuse des faubourgs Ouagalais, jusqu’à sa vie actuelle dans le «Little Africa» parisien.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): HUMAIN

Roukiata Ouedraogo nous livre un récit à la fois drôle et caustique, inspiré de sa propre expérience et qui questionne le délicat retour au pays.

La dimension humaine de l’aventure fait d’autant plus mouche que le dessin rend le récit accessible aux jeunes aussi.

 

Sarbacane Ouedraogo/Massot, 176 p., 24€.

 

 

6Jungle beef

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Steinkis -
Le résumé de l’éditeur

La réserve de la biosphère de Rio Platano, patrimoine mondial de l’Unesco, est l’un des rares vestiges de la forêt tropicale humide d’Amérique centrale.

Mais les narcotrafiquants ont réalisé que la production et l’exportation en masse de viande de bœuf représentaient le meilleur moyen de blanchir l’argent de la drogue…

Corruption, intimidation, assassinats, exploitation forestière illégale, la boucle du profit s’enclenche, transformant des pans entiers de jungle en pâturages.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): ENQUÊTE

Véritable enquête journalistique traduite en roman graphique, ce récit nous emmène au cœur de la forêt hondurienne, là où l’élevage intensif de bovins n’est que façade au puissant narcotrafic local.

Ce voyage alterne brillamment entre l’émerveillement et le désenchantement.

 

Steinkis Meyer/Behra, 144 p., 20€.

 

 

7Negalyod (T.2)

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Casterman -
Le résumé de l’éditeur

Le premier volume de Negalyod s’achevait au crépuscule d’un monde ultratechnologique. 20 ans plus tard, la grande montée des eaux a déréglé les équilibres…

Jarri et Korienzé ont eu deux filles. Naneï est experte dans le maniement des armes, tandis qu’Iriana, aveugle de naissance, possède des dons surnaturels. La famille est installée sur Andamanis, une île composée de bateaux agglomérés où tente de se reconstruire une population de survivants.

Mais lorsque des pirates mettent l’île à feu et à sang, Korienzé choisit de laisser sa famille pour infiltrer le camp ennemi. Sa vengeance n’en sera que plus terrible…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): INCOMPRÉHENSIBLE

20 ans après la chute de la ville haute, nos héros se débattent dans un monde crépusculaire, où les eaux montent et où on se déplace à dos de ptérodactyle.

Un récit fantastique, où l’on se déplace dans le temps et dans l’espace, mais où… on ne comprend pas grand-chose. Frustrant.

 

Casterman Perriot, 200 p., 25€.

 

 

8Leconte fait son cinéma

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Dupuis -
Le résumé de l’éditeur

Joub et Nicoby sont de grands admirateurs de Patrice Leconte, à qui l’on doit Les bronzés, Tandem, Ridicule et tant d’autres films aussi réussis que différents.

Le duo de Dans l’atelier de Fournier est donc parti à la rencontre du réalisateur, égrenant avec lui un parcours jalonné de films à succès, de rencontres avec des stars mais aussi de doutes, de critiques assassines, de malentendus et même… de BD, puisque Leconte est lui-même dessinateur!

Leconte fait son cinéma: une conversation dessinée pleine de passion et d’émotion!

Notre avis en un mot (puis quelques autres): PASSIONNANT

Fidèles à leurs habitudes investigatrices, Joub et Nicoby investissent la filmographie de Patrice Leconte, passée ou à venir. Avec des projets qui se feront ou pas.

Entre anecdotes et leçon, les magies du 7e et du 9e Art coïncident dans cet album l’air de rien passionnant.

 

Dupuis Joub/Nicoby, 144 p., 19€.

 

 

9L’enfer est vide, tous les démons sont ici

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Glénat -
Le résumé de l’éditeur

Adolf Eichmann est l’un des grands architectes de la «solution finale» mise en place par le IIIe Reich. Après la guerre, celui qui a mis tant d’acharnement à organiser et optimiser l’annihilation des juifs parvient à s’exiler en Amérique du Sud où des agents du Mossad le capturent en 1960.

Son procès à Jérusalem, l’année suivante, est un événement historique: pour la première fois, les juifs vont eux-mêmes juger officiellement un de leurs bourreaux. Le monde entier a le regard braqué vers la capitale israélienne et les caméras filment l’ensemble de la procédure, du jamais vu.

Au cours d’un procès qui dure huit mois, le récit technique de l’industrialisation de la solution finale et les documents d’archives sont présentés, disséqués, commentés.

Notre avis en un mot (puis quelques autres): FACTUEL

Un album qui propose de revivre le procès d’Adolf Eichmann, enlevé en Argentine en 1960 puis jugé à Jérusalem. Le propos est factuel, mais doublé d’une réflexion sur la notion de monstre. Intéressant.

 

Glénat Bardiaux-Vaïente/Kerfriden, 128 p., 19,50€.

 

 

10Bon chien (T.3)

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Kennes -
Le résumé de l’éditeur

Fidèles, affectueux et joueurs, les chiens illuminent le quotidien de leurs maîtres. Il faut cependant avouer que nos chers toutous se montrent aussi parfois un peu balourds et qu’ils provoquent, sans le vouloir, bien des catastrophes autour d’eux. Lapuss’l’a bien compris.

Après nous avoir délivré les pensées diaboliques de nos amis félins, il s’associe avec Baba et Tartuff pour vous raconter le quotidien haut en couleur d’un toutou un peu gaffeur

Découvrez vite ce spin-off de Putain de chat qui a du chien!

Notre avis en un mot (puis quelques autres): INÉGAL

Pedigree ou bâtard, tous les fils de chienne ont leur place dans cet univers cartoonesque, pourvu qu’ils fassent rire.

Ils y arrivent à moitié. Certains gags sont poussifs, éculés, d’autres sont hilarants, bien troussés: comme le coup du boomerang et à chaque fois qu’il est question de bouffe.

 

Kennes Lapuss, 64 p., 9€.

 

 

11La fiancée du Dr Septimus

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Blake & Mortimer -
Le résumé de l’éditeur

À Londres, Philip Mortimer et le jeune Richard, neveu de Francis Blake, dînent avec James Whale. Le réalisateur de L’Homme invisible prépare un film consacré à la célèbre affaire de la «Marque Jaune». En sortant de l’hôtel, Mortimer et Richard manquent de se faire écraser par une voiture sans conducteur. Dans la nuit, James Whale est réveillé par une voix féminine psalmodiant à la radio une phrase en forme de menace.

Intrigué, Mortimer téléphone à Blake. Celui-ci lui apprend que le docteur Septimus avait une collaboratrice: une biologiste nommée Ursula Phelps. Etrange coïncidence, Richard a récemment lu un article signé «Phelps», expliquant que l’électricité organique pouvait déplacer des objets à distance.

Bien décidés à éclaircir ce mystère, les trois hommes s’aventurent jusqu’au cottage abandonné du docteur Septimus. Dans le désordre de son laboratoire, ils vont découvrir son œuvre ultime…

Notre avis en un mot (puis quelques autres): ENVOÛTANT

La Marque Jaune, c’est un fantasme de cinéma, une arlésienne. Dans cette nouvelle illustrée, Rivière et Harambat expliquent pourquoi ce film n’a jamais vu le jour.

Blake est en vacances, Mortimer trouve de nouveaux alliés dans ce récit un peu court qui fait très fan service mais se révèle envoûtant.

 

Blake & Mortimer Rivière/Harambat, 56 p., 15,95€.

 

 

12Debout les morts!

 

Hubert, Sorel, Duchazeau, etc.: nos 12 coups de cœur (ou de griffe) BD du jeudi 21 octobre
Sarbacane -
Le résumé de l’éditeur

«Allez travailler aux champs, et s’il n’y a pas assez de mains, qu’on déterre les morts», le commandant El Toro ne va pas être déçu: en ce Jour des Morts, les calaveras, pendus, fusillés, mitraillés de la Révolution mexicaine de 1910, sortent de leurs tombes et comptent bien en découdre avec leurs tortionnaires.

À leur tête, Emiliano, petit balayeur de cimetière, meurt d’envie de venger son père, révolutionnaire notoire, des grands propriétaires terriens blancs qui l’ont tué, qui exploitent la force de travail des prolétaires métis, et à qui sa fiancée, la belle Indienne Malinche, vend son corps.

Bourgeois, militaires, religieux, gouverneurs… Courez! Cette année, la Fête des Morts va être explosive!

Notre avis en un mot (puis quelques autres): DÉLIRANT

On sent bien que Franz Duchazeau s’amuse beaucoup avec sa «fantaisie macabre», mais il oublie parfois de semer, en chemin, les petits cailloux qui permettraient au lecteur de suivre son délire.

On en cherche encore, et le sens, et la sortie. Dommage.

 

Sarbacane Duchazeau, 156 p., 24€.

 

Nos dernières videos