La fibre optique de Proximus dans 15 nouvelles communes wallonnes

La fibre optique de Proximus dans 15 nouvelles communes wallonnes

La fibre optique remplace le fil de cuivre dans le réseau de Proximus. alphaspirit – stock.adobe.com

L’accélération du déploiement du réseau de fibre optique va générer 1 250 nouveaux emplois en Wallonie, estime Proximus.

Proximus s’éclaircit la gorge et prend son porte-voix à l’heure d’annoncer l’accélération du déploiement de la fibre optique en Wallonie.

«Après Charleroi, Liège, Namur et Mons, où déjà plus de 100 000 foyers et entreprises ont été connectés, Proximus a entamé les déploiements à La Louvière, Chapelle-lez-Herlaimont, Seraing et Soignies où les premiers habitants sont déjà connectés», précise l’opérateur télécoms. «Avec Boussu, Colfontaine, Frameries, Ath, Nivelles, Braine-Le-Comte et Tubize, ce sont onze nouvelles communes qui seront équipées de la fibre optique. De son côté, Unifiber va déployer un réseau de fibre dans quatre nouvelles communes après Waterloo, Morlanwelz et Saint-Ghislain. Il s’agit de Jodoigne, Huy, La Hulpe et Jemeppe-sur-Sambre.»

Unifiber, c’est une coentreprise créée en juillet 2021 par Proximus et Eurofiber, spécialiste belgo-néerlandais de la fibre. Sa mission, «accélérer le déploiement de la fibre en Wallonie, en connectant 500 000 foyers d’ici 2 028», précise son CEO Nicolas Weymaere. «Nous allons aussi connecter les zonings, les PME, les administrations. Nous disposons d’un budget de 800 millions d’investissements pour les dix prochaines années. En général, Unifiber va se concentrer sur les zones de moyenne densité. Nous avons pour but pour chaque commune de la couvrir à 80%.»

Concrètement, Proximus s’occupe d’installer la fibre dans les centres-villes et les zones de haute densité, Unifiber dans les zones de moyenne densité. Quid des territoires plus isolés? «Pour arriver à 100% de déploiement, il va falloir qu’on invente ensemble de nouveaux modèles, notamment d’un point de vue technologique», analyse le CEO de Proximus, Guillaume Boutin. «Il y aura aussi probablement besoin d’inventer des partenariats de nouveau type, entre public et privé.»

Nos dernières videos