AGENDA

Ce week-end à Bruxelles, refilez-vous la fièvre sans risque

Ce week-end à Bruxelles, refilez-vous la fièvre sans risque

La Museum Night Fever revient contaminer Bruxelles du virus culturel en ouvrant 29 musées aux performances, concerts et DJ sets ce 23 octobre. Thibault Grégoire – Museum Night Fever

Enfin! La Museum Night Fever revient avec 29 musées ouverts gratos pour toute une nuit. Mais le monde n’est plus comme avant et le Festival des Libertés se fait une joie de vous le rappeler. Le temps s’arrête à Saint-Gilles alors que les clowns sans nez rouge s’envolent à Schaerbeek. Et on garde le plus croustillant pour la fin…

Et aussi…

+ TOUJOURS EN COURS | La culture reprend après des mois compliqués. Emmenez donc vos kets dévorer du dinosaure des yeux à l’expo T. Rex du Museum des Sciences Naturelles (jusqu’au 7/08/2022). Au Musée Mode et Dentelles, c’est toute la Brussels Touch qui déballe ses frous-frous (jusqu’au 15/05). Et on s’en voudrait d’oublier les expos David Hockney à Bozar(jusqu’au 23/01) et Louis De Funès au Palace (jusqu’au 16/01)

+ MAIS ENCORE | En manque d’idée? N’hésitez pas à surfer dans notre page « agenda » bruxelloise: certaines sorties n’y ont pas de date de péremption

La fièvre de retour, mais une bonne fièvre

Ce week-end à Bruxelles, refilez-vous la fièvre sans risque
Museum Night Fever
1 ticket à 13€, 29 musées: qui dit mieux? En Belgique, personne, et c’est ce qui fait la force de la Museum Night Fever. C’est promis: ce come-back se veut celui «de toutes les réinventions». Dès 19h ce 23 octobre, «1.000 jeunes talents apportent un nouveau souffle» aux musées participant. Ils se feront dealers «d’une bonne dose de vie et d’effervescence qui ont tant manqué». Au-delà des collections et expos à (re)voir, il y aura donc des concerts, des performances, des DJ sets, des projections, de la danse. On annonce ainsi un faux festival, des sorcières, une dégustation de bière, des échos des égouts, des marionnettes, un musée de l’exil, une lettre imaginaire, des détonations de tir et «un marathon de 6 heures dans le plus petit club de la ville». Ça se passe dans le Pentagone, mais aussi plus loin. Vous y serez convoyé dans des navettes de bus qui prendront des airs d’excursion scolaire sous euphorisant.

+ «Museum Night Fever», ce samedi 23 octobre de 19h à 1h, sous CST, 13€ en prévente/17€ le soir même. Programme complet par ici. Navettes STIB gratuites (3 circuits) entre les musées et Noctis depuis Gare Centrale

Un festival de libertés (très) contrariées

Ce week-end à Bruxelles, refilez-vous la fièvre sans risque
Festival des Libertés
Notre époque sous courbes de contamination, confinements, gestes-barrières et Covid Safe Ticket: le terrain de jeu est idéal pour le retour du Festival des Libertés. «La gestion de la crise sanitaire a accéléré et normalisé les dispositifs de contrôle, de surveillance, de gouvernance sous algorithmes», confirme son édito. Qui pointe aussi «certaines pratiques d’observation entre citoyens eux-mêmes». Délation, droits humains, conservatisme, peurs se retrouvent donc dans le viseur de l’événement, qui programme docus, débats et théâtre jusqu’au 31 octobre au Théâtre National. Il sera question de fausses couches taxées d’homicides, d’autodéfense, de prison privée, de bidonville flottant, d’e-santé, de créationnisme, de tourisme spatial et de mamie assassinée. Le tableau est sinistre. Mais rassurez-vous: dans toute cette anxiogène programmation vous trouverez aussi des biais de réjouissance comme avec les concerts de Yasiin Bey, Chilly Gonzales, Marcus Miller, Roméo Elvis (deux fois!), Catherine Ringer et Selah Sue.

+ «Festival des Libertés», jusqu’au 31/10 au Théâtre National, sur réservation et CST obligatoires, prix variables

Clowns sans nez rouges

Ce week-end à Bruxelles, refilez-vous la fièvre sans risque
Hors Pistes
Que veut encore dire le terme «biennale» dans notre calendrier si perturbé? Quoi qu’il en soit, celle du festival «Hors Pistes», rendez-vous du cirque contemporain, revient cet automne aux Halles de Schaerbeek. Et quel plus beau cadre que le magnifique espace de la rue Royales Sainte-Marie pour suspendre trapèze et filets? On y annonce «théâtre sans parole, dessin animé, portés acrobatiques, trapèze de basse altitude, magie, trampolines à pistes multiples et clowns sans nez rouges». Vous l’aviez compris par son nom: l’événement délaisse toile bariolée et sciure des chapiteaux traditionnels pour une vision terriblement actuelle de l’expression circassienne, quelque part entre vertigineuse prise de risque, clin d’œil humoristique et danse contemporaine. Et avec de très bonnes BO. Mais ça ne veut pas dire que vos kets n’aimeront pas, que du contraire.

+ «Hors Pistes», jusqu’au 13/11 aux Halles de Schaerbeek, de 6 à 14€ par spectacle, sous CST

Temps de pose à Saint-Gilles

Ce week-end à Bruxelles, refilez-vous la fièvre sans risque
Prism Festival
Le temps s’arrête à Saint-Gilles. Du moins jusqu’au 31 octobre puisqu’il y est le thème du second «Prism Festival». L’idée est de réunir sous un même événement les 5 maisons du service de la culture, ce qui se symbolise dans une affiche où Maison Pelgrims, Maison des Cultures, Maison du Peuple, Atelier du Web et Biblio St-Gilles s’incarne comme les 5 faces d’un même prisme à plier soir même. Il manque donc une face pour refermer le volume, qui ne peut-être que vous-même et vos kets. Rendez-vous donc là-bas pour un «life-lapse» brossant des portraits à travers le temps, des graffitis aquatiques en LED, des dessins et écritures lumineux, une expo autour de l’Histoire avec un grand H, le voyage de paumés qui se tirent à vélo ou un yoga magique avec Harry Potter. Bon, ça a l’air pointu, comme ça, mais ça s’annonce familial et ludique.

+ «Prism Festival», jusqu’au 31/10 dans 5 lieux de Saint-Gilles (Maison Pelgrims, Maison des Cultures, Maison du Peuple, Atelier du Web et Biblio St-Gilles), gratuit, parfois sur réservation

N’y emmenez pas vous enfants

Ce week-end à Bruxelles, refilez-vous la fièvre sans risque
CFC Éditions
Envie d’un petit warm-up pour vous chauffer les esprits avant la Museum Night Fever? Le rendez-vous proposé par la maison CFC pourrait bien vous donner la fièvre. La librairie de la place des Martyrs reçoit en effet le Bruxellois Jimmy Pantera pour discuter de son livre «Ciné ABC, la nécropole du porno». Selon ce spécialiste de la culture underground bruxelloise, l’institution du boulevard Adolphe Max a en effet enterré l’âge d’or des adresses érotiques de la capitale. Se plongeant avec délectation dans les archives de «ce lieu glauque et puant», l’auteur a aussi tissé en filigrane l’histoire des mœurs de la capitale. Il vient vous en parler, avec sous le bras ses authentiques coupures de presse annonçant les films, ses CV de strip-teaseuses confinant à l’art brut et ses affiches léchées d’un autre âge, celui de «l’âge d’or du porno». Attention, n’y emmenez pas vos gosses: Pantera avoue lui-même qu’à l’ABC, il avait «l’impression d’être au fond du fond du gouffre».

+ LONGUE INTERVIEW & ARCHIVES | Jimmy Pantera sort le livre ultime sur le cinéma porno ABC : « J’y avais l’impression d’être au fond du fond du gouffre »

+ «Cinéma ABC. Dernier cinéma X. Rencontre avec Jimmy Pantera», ce samedi 23 octobre à la Maison CFC, place des Martyrs 14 à 1000 Bruxelles, gratuit. N’oubliez pas non plus l’expo tirée du livre, au MIMA jusqu’au 9 janvier 2022


Nos dernières videos