DOUR

Quatre policières poursuivies après le décès d’un Français en détention en 2016

Quatre policières poursuivies après le décès d’un Français en détention en 2016

Reporters / QUINET

La chambre du conseil du Hainaut, division Tournai, a décidé de renvoyer quatre policières devant le tribunal correctionnel, pour non-assistance à personne en danger. Cela fait suite au décès d’un Français de 26 ans qui avait passé une nuit en détention, le 16 juillet 2016, après avoir été interpellé dans la nuit sur le site du festival de Dour sous l’emprise de la drogue.

L’homme est décédé à l’hôpital Jolimont de Warquignies après avoir passé la nuit au poste. L’autopsie avait conclu à une mort par overdose.

Le Français avait commencé à délirer sous l’effet de la drogue sur le site du festival et était resté très agité lors de sa détention – se frappant notamment à plusieurs reprises contre les murs de sa cellule en hurlant – alors qu’il était sous vidéosurveillance.

La chambre du conseil estime que les quatre policières renvoyées en correctionnelle auraient dû demander l’intervention d’un médecin et qu’elles ont failli à leur tâche d’assurer la sécurité de l’individu en détention.

Le dealer qui a fourni le LSD à la victime devra quant à lui répondre de détention et vente de produits illicites ayant entraîné la mort.


Nos dernières videos