article abonné offert

TÉLÉVISION

Notre bulletin pour 8 nouveautés de la rentrée télé

Notre bulletin pour 8 nouveautés de la rentrée télé

Adobe

Il y a quelques semaines, les chaînes de télévision faisaient leur rentrée annonçant, parfois en grande pompe, de nouveaux programmes ou des variantes alléchantes de grosses machines. Petit bilan après 6 semaines à l’antenne.

 

The Artist (France 2)

 

Annoncé avec fracas, le nouveau programme de Nagui censé mettre en avant les auteurs-compositeurs s’est complètement… fracassé. Dès la première émission, les longueurs de mise en place, la répétition lassante du mode de fonctionnement du vote et surtout l’incompréhensible choix de faire d’abord chanter une reprise aux candidats (alors que le programme visait à mettre en avant leurs talents de compositeurs) ont coulé le navire. Audiences en berne, The Artist, programmé avec beaucoup d’aplomb face à The Voice, a été rétrogradé le vendredi, en seconde partie de soirée avant de sombrer dans l’oubli général. Pas sûr que Nagui s’en remette. (F.G.)

 

Histoires de familles (RTL TVI)

 

Le nouveau magazine de société présenté par Sabrina Jacobs était chargé de rebooster les débuts d’après-midi de RTL TVI et de venir chatouiller La Une qui diffuse Affaire conclue dans cette tranche horaire. La diffusion en début d’après-midi pouvait a priori sembler bizarre pour une émission qui traite de faits divers, mais l’émission semble avoir trouvé un certain public. Au niveau du contenu, on est déçu par le peu de dossiers belges évoqués (5 sur 50, jusqu’à présent) et on aimerait un apport plus important de l’expert en plateau. Il sera aussi intéressant de voir le comportement de l’émission sur la durée: est-ce que cela ne risque pas de lasser? (M.U.)

 

 

 

Les Associés (La Une)

 

Notre bulletin pour 8 nouveautés de la rentrée télé
- RTBF
Pour son grand retour le week-end, à 18 h 30 sur La Une, le jeu Les Associés nous laisse un avis mitigé. Le démarrage a été un peu poussif, chacun a dû reprendre ses marques et les derniers numéros montrent une belle évolution de ce côté-là. La nouvelle thématique du jeu (la musique) offre de belles épreuves, pas toujours si faciles d’ailleurs (l’épreuve de «La Chanson cachée» lors de la finale est assez redoutable). Par rapport à la version précédente qui était plus généraliste, cela exclut les gens qui n’aiment pas ou qui n’y connaissent rien en musique. Le vrai plus, c’est évidemment l’ambiance bon enfant qui règne sur le plateau grâce à Sara de Paduwa, et des candidats qui n’hésitent pas à donner de la voix. (M.U.)

 

Koh-Lanta (TF1)

 

Le casting de cette saison «all stars» imaginée pour les 20 ans laissait rêveur. Et – à quelques exceptions près – il ne déçoit pas. L’introduction de nouvelles épreuves ne casse pas tout à fait la routine qui s’est installée depuis que la chaîne diffuse deux saisons par an. La bonne idée de cette saison «all stars», c’est évidemment l’île des bannis, avec le retour surprise de deux aventuriers éliminés au milieu du jeu, ce mardi soir. Cela va peut-être amener un peu de piment à une aventure qui paraît toute tracée (un peu trop) pour sacrer Claude, le champion de la survie. Côté négatif, la diffusion en semaine reste toujours difficile à avaler, surtout quand on bosse tôt le lendemain… (M.U.)

 

 

 

Déclic (La Trois)

 

Le ton est posé, les regards complices, la bonne humeur de rigueur et le sérieux toujours au rendez-vous: Déclic a remplacé CQFD sur La Première (et sur La Trois), Arnaud Ruyssen a abandonné la conduite de l’émission à Julie Morelle, tout en restant bien à bord. Objectif annoncé: «Sortir de la logique du ‘‘clic’’», selon l’ancienne présentatrice du JT. La mission est réussie, même si c’était déjà le cas avant. La qualité des interlocuteurs et des débats est toujours bien présente, et c’est là l’essentiel. Mais le rendez-vous a perdu en dynamisme. Les interventions de Catherine Tonero venaient réveiller l’auditeur et rythmer les débats. Du peps bienvenu en fin de journée et qui manque aujourd’hui à Déclic. (F.-X. G.)

 

100% Sport - Le Mag (Tipik)

 

Notre bulletin pour 8 nouveautés de la rentrée télé
RTBF
Succéder au Week-end Sportif n’est pas une mince affaire. Un an après le démarrage raté de 100% Sport, la RTBF continue de rajeunir son rendez-vous sportif dominical, mais revient à certains fondamentaux. L’émission a revu sa copie, avec un nouveau nom (100% Sport – Le Mag), une nouvelle chaîne (Tipik) et un duo mixte à la présentation. «Béné» Deprez – absente du dernier numéro pour raisons personnelles – apporte une touche de fraîcheur et son tandem avec Jérémie Baise fait mouche. Exit les sujets «maga» trop intemporels et la présence systématique des chroniqueurs sans lien avec l’actu chaude. Et si le foot prend moins de place, cela permet de mettre en avant des disciplines moins médiatisées (handisport, sport féminin, etc.) (Fl.G.)

 

Snackmasters (RTL TVI)

 

Notre bulletin pour 8 nouveautés de la rentrée télé
-
La nouveauté de la rentrée la plus courte: trois petits numéros et puis s’en va! Mais en laissant un goût de trop peu en bouche. Cette adaptation d’un format anglais à la sauce belge francophone n’a pas déçu, avec la découverte des secrets de fabrication de la viandelle, du Giant et du Cornetto. Les chefs sélectionnés (David Martin, Alexandre Dionisio, Isabelle Arpin et Charles Jeandrain) ont joué le jeu à fond, mais dans la bonne humeur, interrompus à bon escient par Loïc Van Impe pour voir où ils en étaient dans l’élaboration de la recette. Quant à Sandrine Corman, elle a réussi à quasi-tout savoir sur la composition de la fameuse sauce du Giant.

Un format qui a plu à toute la famille, mais qui aurait peut-être mérité une diffusion plus tôt, vers 20 h. (M.U.)

 

The Voice All Stars (TF1)

 

Face à The Artist de Nagui, TF1 n’a pas voulu prendre de risques et a avancé le 10e anniversaire de The Voice de quelques mois en diffusant son édition «all stars». Et il n’y a pas eu photo! On a pris du plaisir à revoir des anciens candidats, Nikos reste le maestro pour ce genre d’émission (sa gestion en direct d’un incident technique ce samedi est un modèle) et la mécanique du jeu a fait le reste. On craignait des soirées à rallonge avec la présence de 5 coaches au lieu de 4, mais cela ne s’est pas trop vérifié (excepté samedi). Le seul petit bémol, c’est la venue de certains candidats juste pour le show: on savait que des Luc Arbogast ou Frédéric Longbois ne seraient pas repris. On aurait préféré revoir à leur place une candidate comme Justine ou un ancien candidat belge… (M.U.)

Nos dernières videos