JOGGING - Marcinelle

Un Cazier bien rempli, malgré tout

Un Cazier bien rempli, malgré tout

Plus de 700 coureurs dimanche. C’est moins qu’il y a deux ans mais une baisse de fréquentation à relativiser. ÉdA – 501695629024

Ils étaient un peu plus de 700 dimanche matin. Une belle affluence vu les circonstances. Lahcen El Matougui et Simon Nihoul s’y sont imposés.

Alors qu’elles avaient du mal à démarrer, les pré-inscriptions pour la Course du Bois du Cazier de dimanche à Marcinelle ont soudainement afflué dans les dernières heures, de quoi rassurer quelque peu Luc Bouvier de Charleroi Running. Et finalement, ils étaient tout de même 726 au départ. C’est beaucoup moins que lors de la précédente édition en 2019 (1213) mais un beau chiffre quand même, vu les circonstances.

En effet, à la demande des autorités, le Covid Safe Ticket était requis, ce qui avait fait grincer quelques dents (le mot «boycott» avait même été lancé!). Avant de pénétrer sur le site minier, il fallait le présenter à des bénévoles. «Il n’y avait aucune volonté de notre part de limiter leur liberté mais au contraire de permettre aux amateurs de running de bouger et faire du sport!», avait tenu à préciser Luc.

Victorieux il y a quelques semaines au jogging des Carottes à Mellet, Lahcen El Matougui n’a pas dû puiser dans ses réserves pour l’emporter à nouveau. «Je me suis détaché dès le départ, commenta le Lodelinsartois. Je n’ai pas spécialement cherché à faire un bon chrono dans la mesure où le parcours était glissant à certains endroits. Très technique en tout cas. Dans ce sens, c’était donc une bonne préparation pour la Cross Cup.»

Damien Dehu, deuxième, avait couru la veille à Floreffe dans une étape du challenge Vals & Châteaux qu’il est d’ores et déjà certain de s’adjuger. «J’en avais gardé sous le pied pour ce dimanche mais Lahcen est au-dessus du lot. Je ne l’ai d’ailleurs vu qu’au départ!»

Romain Berti a accroché la médaille de bronze. «Et elle me plaît beaucoup. Je reviens d’une grosse blessure au tendon d’Achille et n’ai repris que depuis un mois. Durant cette période, j’ai pris 7 kg. J’en ai déjà perdu deux. J’espère poursuivre sur cette lancée au jogging du château de Monceau en novembre, mon prochain objectif.»

Simon Nihoul, le futsal d’abord

Christophe Geens, 5e derrière Justin Jullien, s’estimait lui aussi «à sa place». «Encore qu’à un moment donné j’étais 4e mais je me suis trompé sur la fin. Mais bon, 4e ou 5e, cela ne change pas grand-chose. J’ai bien tourné, c’est le principal. Et j’ai même décroché la place de 1er V1. Cela suffit à mon bonheur.»

Sur le court, Simon Nihoul a imposé sa vitesse, comme il l’avait fait en 2018. «J’ai recommencé à courir doucement en août, après une longue pause. Je me suis à jouer au futsal et c’est dorénavant devenu ma priorité, d’autant plus que mon équipe est en tête de son championnat! Du coup, je ne me fixe aucun objectif en running mais je ferai peut-être l’un ou l’autre cross en deuxième partie de saison.»


Nos dernières videos