BASKET | P2B

EN IMAGES | Temploux B – Fernelmont: Les Aviateurs s’emparent de la pole

Les «Aviateurs» gardent la tête de la P2B après leur succès dans la rencontre phare face aux jeunes Fernelmontois qui chutent pour la première fois.

C’était le match phare de ce week-end entre les deux équipes les plus en formes de ce début de championnat. D’un côté, Temploux, premier au classement avec une rencontre de plus, et de l’autre, Fernelmont, invaincu avec 3 victoires en autant de rencontres. La partie a été très équilibrée durant les 40 minutes de match. «Une très belle partie entre les deux équipes, avoue le coach des «Aviateurs», Mathieu Stoquart. Au niveau de mon groupe, hormis un passage à vide dans les 2e et 3e quarts, nous avons pratiqué un beau jeu.»

En réussite, les Temploutois ont fait la différence dans le dernier quart. Une victoire collective (86-71), où aucune individualité n’a pris les devants de la scène. «C’est de manière collective que nous avons été la chercher, poursuit l’entraîneur. La preuve, c’est qu’aucun de mes gars n’a joué plus de 25 minutes. J’ai un noyau large de 14 joueurs.»

Alors que tout le monde cite Gembloux comme l’ultra-favori, pourquoi ne pas miser une pièce sur Temploux? «Car nous serons de toute manière bloqués par notre P1 pour monter, rétorque Mathieu Stoquart. Mais nous jouons pour gagner et finir le plus haut possible dans le classement pour se faire plaisir.»

«Plus physique que nous»

Ce déplacement chez les «Aviateurs» sonne comme une première défaite pour les «Rouges» de Fernelmont. «Il fallait bien que ça arrive un jour, raconte la coache fernelmontoise, Sabine Metz. Comme lors de nos trois premières rencontres, nous avons des moments forts et puis des passages à vide. Et cela s’est payé cash ce week-end.»

Le jeune groupe que dirige l’entraîneuse liégeoise regorge de talents. «Quand ils s’appliquent, ils peuvent faire de très belles choses sur un terrain. Avec une mention spéciale à Julien Delpire, qui est venu buter sur un mur lors de ses attaques à l’anneau (rires). Car face à Temploux, nous sommes tombés sur une équipe physique, dans le bon sens du terme.»

Avec une particularité dans la série: le directeur technique fernelmontois, Amory Cleymans, entraîne la P2 de Natoye dans la série B. «On se charrie beaucoup entre nous, déjà ce samedi, quand ils ont perdu à Éghezée mais nous avons vite déchanté dimanche soir», avoue Sabine Metz, qui se plaît très bien à Fernelmont.

Nos dernières videos