article abonné offert

PRO LEAGUE

Anderlecht, le roi d’Europe du partage

Anderlecht, le roi d’Europe du partage

BELGA

Aucun coach en Europe n’a fait plus de matchs nuls que Vincent Kompany depuis son arrivée sur le banc il y a quatorze mois.

Connaissez-vous Riza Calimbay? Nous non plus. Mais l’entraîneur turc de Sivasspor partage un drôle de record d’Europe avec Vincent Kompany : le plus grand nombre de matchs nuls parmi les 20 plus grands championnats continentaux depuis le 17 août 2020.

Pourquoi cette date? C’est le jour où Kompany est devenu officiellement T1 à la place de Frankie Vercauteren. Depuis, le RSCA a disputé 49 rencontres de championnat et 21 se sont clôturées sur un partage, dont les quatre dernières en date. Personne n’a fait mieux en Europe. Ou pire, c’est selon.

43% de matches nuls

Seul le fameux Calimbay, sur pile le même nombre de duels, a fait autant de nuls avec Sivasspor. Reims et Antalyaspor suivent juste derrière. Toutes les autres équipes d’Europe sont sous les 20 partages dans leur championnat depuis le 17 août 2020.

Tout le monde ne joue pas le même nombre de rencontres dans sa compétition nationale. Mais même en calculant le pourcentage, Kompany reste devant, toujours avec Sivasspor bien sûr. On approche des 43 % de nuls quand même.

Quand on regarde le pedigree des 13 autres équipes avec au moins 17 nuls depuis le 17 août 2020, quelque chose frappe : il n’y a aucune équipe du top. En terminant à la 4e place de son championnat la saison passée, le RSCA est d’ailleurs le club le mieux classé parmi ces «rois des partages». Francfort (5e), Sivasspor (5e), l’Union Berlin (7e) et Villarreal (7e) ont quand même réussi une belle saison mais on retrouve aussi plusieurs équipes qui ont flirté avec la descente (Brighton, Antalyaspor et Sion).

Y a-t-il une conclusion à tirer de tous ces nuls anderlechtois? Les optimistes souligneront qu’il est devenu difficile de battre le Sporting de Kompany (10 défaites sur 49, seul Genk a réussi à battre son RSCA deux fois). Les pessimistes préféreront retenir qu’il est difficile de jouer les premiers rôles en perdant autant d’unités, surtout depuis que le nul s’est rapproché physiquement de la défaite avec le passage de la victoire à trois points.

Dimanche, Kompany espérera quand même ajouter une 19e victoire en championnat à sa carrière d’entraîneur. Pour ça, il faudra battre le Beerschot, recordman des… matchs nuls cette saison en Pro League (9).