article abonné offert

BELGIQUE

Olivier Hardy a déjoué un attentat à l’ambassade américaine: il décroche un prix prestigieux à Washington

Olivier Hardy a déjoué un attentat à l’ambassade américaine: il décroche un prix prestigieux à Washington

Police fédérale

Un policier belge est mis à l’honneur aux États-Unis ce samedi. Olivier Hardy a participé à déjouer un attentat terroriste ciblant l’ambassade des États-Unis en Belgique. «Un honneur pour moi, pour mes proches, mais surtout et avant tout pour tous les collègues.»

Les Top Cops Awards, c’est un peu l’équivalent des Oscars de la police, aux États-Unis. La cérémonie met à l’honneur des policières et policiers ayant accompli un acte remarquable. Cette année, un Belge a été récompensé dans la catégorie International, a précisé la Police fédérale.

Olivier Hardy est membre de la DR3, la cellule antiterroriste de la Police Judiciaire Fédérale Bruxelles. L’enquêteur et ses collègues ont réussi à déjouer un attentat visant l’ambassade américaine à Bruxelles, le 21 juin 2019. «L’intéressé n’était pas du tout localisable. Avec les collègues, on a travaillé de manière intensive pour arriver à localiser et arrêter la personne en moins de 24 heures», se souvient-il.

Une efficacité qui a débouché sur une comparution en justice. L’enquête a révélé que le suspect avait des liens avec l’État islamique et cherchait à se procurer des armes. Il a été condamné à sept ans d’emprisonnement début 2021.

 

J’ai tout de suite cru que c’était une boutade de la part des collègues

 

Olivier Hardy a tout d’abord cru que sa nomination était une blague de ses collègues. «Je l’ai appris autour du 1er avril, lors d’une réunion. On m’a dit que je décrochais une récompense individuelle, une mise à l’honneur d’une association américaine. Vu la date, j’ai tout de suite cru que c’était une boutade de la part des collègues, puis je me suis rendu compte que c’était bien réel», confie-t-il.

Un prix qui fait la fierté de l’enquêteur, qui n’oublie pas tous ceux ayant participé à ce succès. «C’est un honneur pour moi, pour mes proches, mais surtout et avant tout pour tous les collègues investis dans le dossier, sans oublier le juge d’instruction et le parquet fédéral. C’est une récompense individuelle, mais il faut y ajouter toutes les personnes qui y ont participé.»

Quant à la cérémonie, Olivier Hardy est monté sur scène sans faire de discours. Un soulagement pour l’enquêteur belge. «Je n’ai pas parlé et, à la rigueur, c’est tant mieux pour eux! Je maîtrise un anglais d’usage, mais pas de là à faire un grand discours», avoue-t-il amusé.

Nos dernières videos