MÉTÉO

VIDÉO | Désormais, Farid fera la pluie et le beau temps à « L’Avenir » : «Je ne m’attendais pas à un tel succès»

Spécialiste météo, star des réseaux sociaux, Farid El Mokaddem débarque dans les pages de « L’Avenir » et sur www.lavenir.net.

La météo, Farid El Mokaddem est tombé dedans quand il était tout petit. «À l’école, quand j’étais gamin, c’est moi qui allait déjà relever les températures et le pluviomètre, se souvient le sympathique gaillard. J’étais passionné des chiffres et des observations.»

 

À la base, j’ai créé cette page un peu pour le fun et la passion.

 

Le Montois anime Météo-Mons, l’une des pages Facebook et l’une des communautés les plus suivies et actives de Belgique. Chaque jour, Farid propose à ses fans un bulletin météo qui ne se limite désormais plus à sa région comme à ses débuts, mais bien à l’ensemble de la Belgique. « Je ne m’attendais pas à un tel succès, avoue-t-il. À la base, j’ai créé cette page un peu pour le fun et la passion. Une année après sa création, j’ai annoncé un orage qui est tombé pile poil là où je l’avais prévu. D’un seul coup, 30 000 ou 40 000 abonnés se sont inscrits sur ma page. Petit à petit, celle-ci a continué de grandir pour atteindre plus de 200 000 personnes. »

Jusqu’à deux millions de personnes par jour

Et désormais, en hiver, sa saison préférée, quand la neige s’invite dans son bulletin météo, il n’est pas rare que Farid touche un ou deux millions de personnes en une seule journée. «Mais le succès ne me monte pas à la tête, promet Farid. Malgré tout, animer cette communauté me prend du temps. Rien que pour préparer le bulletin, il faut compter une bonne heure chaque jour. »

 

Ma carrière arrive à un petit tournant et la météo prend de plus en plus d’importance dans ma vie. Pouvoir en vivre complètement serait un rêve.

 

Pourtant, à 35 ans, la météo reste un hobby pour le Montois. «J’ai un vrai boulot, une famille, des enfants et j’adore aller courir, sourit-il encore. Mais ma carrière arrive à un petit tournant et la météo prend de plus en plus d’importance dans ma vie. Pouvoir en vivre complètement serait un rêve.»

Il a tout repris à la base

Cette passion, le Montois l’a apprise sur le tas. «Je ne suis pas météorologue de formation, mais j’ai quand même eu un petit cursus scientifique, détaille le spécialiste météo. J’ai lu énormément de livres, fait des recherches sur internet. J’ai repris tout à la base. Il fallait comprendre la thermodynamique, la loi des gaz parfaits, etc. pour comprendre comment se comportent les masses d’air. C’est comme ça qu’on peut comprendre les phénomènes météorologiques. Désormais, cela fait quinze ans que je fais ça et je commence à maîtriser le sujet. Même si on en apprend encore tous les jours. »

Malgré tout, il arrive de temps en temps à Farid de se tromper. «Alors je me fais gronder quand la pluie arrive à 19 h au lieu de 20 h, confirme-t-il. La météo n’est pas une science exacte. Les modèles de prévisions arrivent à gérer les précipitations ou les zones de pluie, sur des timings vraiment très précis. Mais il demeure toujours de l’incertitude. Il y a l’effet papillon. Un petit paramètre atmosphérique qui change et tout peut se décaler. Mais en général, les modèles sont très précis et nous pouvons faire des prévisions vraiment très précises.»

 

Il y a l’effet papillon. Un petit paramètre atmosphérique qui change et tout peut se décaler. Mais en général, les modèles sont très précis et nous pouvons faire des prévisions vraiment très précises.

 

Une météo qui parle à tous

Chaque jour, Farid El Mokaddem prépare son bulletin météo. «Je ne suis pas très friand des prévisions à long terme, avoue-t-il. J’aime me concentrer sur deux ou trois jours maximum, en essayant d’être le plus précis possible.»

Et le Montois détaille sa météo pour chaque province. «Parce que le climat à la côte n’est pas le climat de Tournai, précise Farid. Le climat de Charleroi n’est pas celui de Mons, surtout quand il neige. Les altitudes sont différentes et donc cela peut jouer sur le ressenti des gens. C’est très important pour moi de jouer sur la précision.»

 

J’essaie de ne pas trop parler des anticyclones, des dépressions, des occlusions. J’essaie d’exposer ma météo de manière assez ludique, en essayant d’utiliser des mots simples et sympathiques, pour essayer de toucher un maximum de monde.

 

Mais Farid s’est donné comme leitmotiv de proposer une météo qui parle à tout le monde. «J’essaie de poser une météo qui n’est pas trop carrée, pas trop mathématique, confirme-t-il. J’essaie de ne pas trop parler des anticyclones, des dépressions, des occlusions. J’essaie d’exposer ma météo de manière assez ludique, en essayant d’utiliser des mots simples et sympathiques, pour essayer de toucher un maximum de monde. Ce n’est pas essentiel d’entendre que l’anticyclone est centré sur les îles britanniques et va véhiculer un flux d’est. Non, les gens veulent savoir s’ils pourront faire leur barbecue ou leur sortie à la piscine. On s’adresse aux gens tout en restant assez sérieux malgré tout.»

 

Farid répondra aux questions des lecteurs

En plus de continuer d’animer sa propre communauté de plus de 215 000 personnes, désormais Farid de Météo-Mons répondra chaque jour à une question d’un lecteur de « L’Avenir ». «Je serai parmi vous pour vos prévisions quotidiennes, les plus précises possibles avec, on l’espère, un maximum de soleil», glisse le Montois.

 

Je serai parmi vous pour vos prévisions quotidiennes, les plus précises possibles avec, on l’espère, un maximum de soleil.

 

Est-ce le bon jour pour faire un barbecue? À quelle heure dois-je rentrer ma lessive? Ou encore, est-ce une bonne idée d’aller me balader en forêt ce dimanche? «On me pose déjà énormément de questions, explique Farid. Surtout au sujet du beau temps ou si les routes seront glissantes à l’heure de partir au boulot le lendemain. C’est donc une bonne manière de répondre à un maximum de monde. Je vais essayer de répondre aux gens de la manière la plus précise possible.»

Il suffira aux lecteurs de « L’Avenir » d’adresser leurs questions directement à Farid en l’envoyant par mail à farid-meteo@lavenir.net. Les réponses du spécialiste météo seront à découvrir chaque jour dans votre journal « L’Avenir » et ici même, sur notre site internet www.lavenir.net.

Nos dernières videos