article abonné offert

Le Covid Safe Ticket est entré en application à Bruxelles: ce qu’il faut savoir

Le Covid Safe Ticket  est entré en application  à Bruxelles: ce qu’il faut savoir

Le Covid Safe Ticket est un QR code qui permet l’accès à certains lieux et événements. BELGA

Alors que le Covid Safe Ticket (CST) entre en application ce vendredi 15 octobre à Bruxelles, en Wallonie, il faudra attendre le 1er novembre. Quels sont les autres pays où le CST est imposé? On fait le point.

Comme tu le sais, le pouvoir s’exerce à différents niveaux en Belgique. Voilà pourquoi les règles concernant la gestion de la pandémie ne sont pas les mêmes partout. Le comité de concertation décide d’un socle fédéral (des règles qui doivent être suivies sur l’ensemble du territoire) puis les Régions et les autorités locales ont, ou non, la possibilité de prendre des mesures supplémentaires sur leur territoire. C’est le cas du fameux Covid Safe Ticket, dont on n’arrête pas de parler en ce moment…

De quoi s’agit-il?

Le Covid Safe Ticket est un pass sanitaire. Il se présente sous la forme d’un QR Code sur smartphone ou d’un document à imprimer.

Il fait office de certificat qui sert à prouver que vous avez été complètement vacciné depuis 14 jours, que vous avez réalisé un test PCR qui était négatif dans les 48 heures ou un test antigénique négatif réalisé dans les 24 heures par une personne en droit de le faire (pharmacien par exemple) ou encore, que vous avez un certificat de rétablissement (qui prouve que vous avez eu le covid il y a plus de 11 jours et moins de 180 jours).

Jusqu’à hier, le CST était d’application, partout sur le territoire belge, uniquement dans les discothèques et pour les grands événements. Il pouvait aussi être obligatoire pour les événements comptant plus de 500 personnes en intérieur et 750 en extérieur.

Un élargissement du CST

À Bruxelles et en Wallonie, on a décidé d’élargir l’usage du Covid Safe Ticket. Dans la capitale, les nouvelles règles sont entrées en vigueur ce 15 octobre, soit quinze jours après la date initialement annoncée du 1er octobre. En Wallonie, le CST entrera en vigueur le 1er novembre, à la place du 15 octobre.

En Flandre, le Covid Safe Ticket reste obligatoire pour les discothèques et les grands événements mais il a été décidé de ne pas élargir l’usage du CST car le gouvernement estime que le taux de vaccination est assez élevé dans cette Région.

Où le CST sera-t-il demandé?

Les règles seront les mêmes en Wallonie qu’à Bruxelles, à savoir qu’il sera nécessaire de montrer le pass sanitaire pour entrer dans:

- Les établissements Horeca (hôtels, restaurants, cafés, mais pas en extérieur)

- Les discothèques

- Les hôpitaux

- Les maisons de repos et de soins

- Les centres sportifs et les centres de fitness (mais pas le sport en extérieur de moins de 200 personnes).

- Les salles de spectacles

- Les foires commerciales, les congrès et les événements festifs qui auront lieu en intérieur pour plus de 50 personnes et en extérieur pour plus de 200 personnes.

 

Dans les transports publics, les services publics, les activités éducatives (telles que les écoles maternelles, primaires et secondaires, les universités et écoles supérieures, les académies d’art, les écoles de ballet…), ainsi que les magasins et centres commerciaux ou le lieu de travail, le CST n’est pas obligatoire.

 

Qui est concerné?

Le pass sanitaire concernera tous les plus de 16 ans. À l’exception des événements de masse (hors manifestations), des hôpitaux (pour les visiteurs de patients hospitalisés) et des maisons de repos (pour les visiteurs également), où il sera obligatoire à partir de 12 ans.

 

Par contre, le personnel de tous les établissements (cafés, restaurants, cinémas…) concernés ne doit, lui, pas avoir de CST, mais est obligé de porter le masque.

 

Qui contrôle?

Il faudra montrer son CST aux responsables des établissements concernés ou aux organisateurs des événements. Il peut s’agir par exemple d’un serveur dans un café ou un restaurant, ou de membres de la sécurité d’un concert…

Pour quelle durée?

À Bruxelles, comme en Wallonie, le Covid Safe Ticket sera d’application jusqu’au 15 janvier 2022.

Quelles sanctions en cas de non-respect?

Si vous ne respectez pas les règles relatives au Covid Safe Ticket, des sanctions peuvent tomber… Les visiteurs devront payer une amende qui va de 50 à 500€ et les organisateurs, une amende de 50 à 2500€.

Les organisateurs pourraient aussi se voir ordonner la fermeture de leur établissement ou de leur événement par les bourgmestres: immédiatement ou pour une durée maximale de 3 mois.

 

Et ailleurs en Europe?

La Belgique n’est pas le seul pays à imposer un Covid Safe Ticket pour tenter de ralentir la progression du coronavirus. Le CST est déjà d’application dans d’autres pays ou est en voie de l’être, même si les endroits où il est demandé ne sont pas forcément identiques. Le Danemark est le premier pays d’Europe à avoir mis en place un pass sanitaire. Il a été suivi de près par l’Autriche, puis par Chypre et la Hongrie. Parmi les autres pays qui ont mis en place ce système, on peut aussi citer les Pays-Bas, la Grèce, l’Irlande, l’Espagne ou encore l’Allemagne.

Dernièrement, en Italie, le pass sanitaire a été étendu aux lieux de travail (ceux qui n’en disposent pas ne peuvent plus travailler et sont privés de leur salaire), ce qui a provoqué la colère des Italiens. De nombreuses grèves et manifestations ont lieu dans le pays pour convaincre le gouvernement de changer d’avis.

 

Le sondage de la semaine