CORONAVIRUS - MONDE

Covid: levée du confinement à Canberra, Sydney accessible aux voyageurs

Covid: levée du confinement à Canberra, Sydney accessible aux voyageurs

Le mois prochain, les voyageurs étrangers vaccinés pourront voler vers Sydney en Australie, sans devoir se soumettre à une quarantaine à l’arrivée. AFP

Le confinement du territoire de la capitale australienne Canberra été levé vendredi, après deux mois de restrictions imposant aux habitants de rester chez eux sauf pour raisons essentielles.

Le confinement avait été imposé pour sept jours seulement en août après la détection d’un cas de Covid-19, le premier depuis juillet 2020. Mais les transmissions locales du virus se poursuivant, les mesures ont été prolongées, en miroir de ce qui était déjà d’application dans les États limitrophes du Victoria et de Nouvelles-Galles du Sud.

Les habitants de la capitale peuvent à nouveau se rendre visite à domicile, avec jusqu’à 5 personnes par ménage, et les rassemblements de groupe de 25 personnes sont autorisés en extérieur et en intérieur dans les bars et restaurants, en vertu de la première phase de déconfinement amorcée vendredi.

À ce jour, 76% de la population éligible de la capitale sont pleinement vaccinés, mais le territoire s’attend à pouvoir atteindre même 99% de la population éligible vaccinée avec une première dose vendredi.

Près d’un demi-million de personnes résident dans ce territoire au sud-est de l’Australie, qui a enregistré encore 35 cas de Covid-19 vendredi.

En Nouvelles-Galles du Sud, dont Sydney est la capitale, le déconfinement a été entamé lundi, après que le seuil de 70% de couverture vaccinale de la population éligible a été atteint. Vendredi, 399 cas de Covid-19 y ont été dépistés. L’État a par ailleurs annoncé rouvrir ses frontières aux voyageurs internationaux vaccinés, qui ne devront plus se soumettre à une quarantaine dès le 1er novembre.

Au Victoria, second État le plus peuplé après la Nouvelles-Galles du Sud, plus de 2.179 cas ont encore été enregistrés vendredi. Le confinement y est encore de mise mais devrait être progressivement levé une fois que la population éligible sera à 70% vaccinée.

Sydney accessible aux voyageurs même si les frontières du pays restent closes

Le mois prochain, les voyageurs étrangers vaccinés pourront voler vers Sydney en Australie, sans devoir se soumettre à une quarantaine à l’arrivée. L’État de Nouvelle-Galles du Sud annonce vendredi une réouverture de ses frontières internationales, qui restent pourtant closes à l’échelle du pays.

Dominic Perrottet, le Premier ministre de cet État le plus peuplé du pays, dont Sydney est la capitale, a fait part de sa décision alors que l’Australie maintient ses frontières fermées aux voyageurs étrangers depuis le début de la pandémie.

À ce jour seuls les Australiens ou résidents permanents d’Australie peuvent rentrer dans le pays, au prix d’une quarantaine obligatoire à l’hôtel et à leur frais quatorze jours durant.

Mais la Nouvelle-Galles du Sud, récemment déconfinée et forte de ses plus de 70% de vaccination de la population éligible, a pris les devants. Dès le 1er novembre, les étrangers seront autorisés à voler vers l’aéroport de Sydney s’ils peuvent prouver qu’ils sont vaccinés et présenter un test Covid-19 négatif réalisé avant d’embarquer. Dans ce cas de figure, ils seront exemptés de toute forme de quarantaine. Les voyageurs non-vaccinés devront toutefois toujours se soumettre à la quarantaine à l’hôtel médicalisé.

Cette annonce de la part d’un État fédéré devance le plan national de réouverture des frontières australiennes. Cela place l’Australie dans une situation inédite où il devient plus facile de se rendre à Sydney depuis Bruxelles ou Londres que depuis Perth ou Brisbane, capitales d’autres États australiens dont les frontières domestiques et intérieures demeurent fermées.

«Nous ne pouvons pas vivre ici dans un royaume ermite. Tellement d’entreprises dépendent du tourisme pour les affaires et les commerces», a commenté M. Perrottet. Les règles actuelles ne permettaient l’arrivée que d’environ 2.000 passagers par semaine à l’aéroport du Sydney, qui était un des plus fréquentés au monde avant la pandémie.

Le Premier ministre Scott Morrison a salué la décision régionale mais a précisé que la réouverture dans cet État ne serait valide que pour les Australiens, les résidents permanents et leur famille, suivis par les migrants qualifiés, les étudiants et puis les touristes. Il a souligné lors d’une conférence de presse que les plafonds en vigueur dans les autres États et territoires resteraient de mise.

«Nous ne rouvrons pas à tout le monde pour entrer en Australie en ce moment. Je veux être clair à ce sujet. Nous allons encore procéder par étapes comme nous l’avons fait à cet égard», douchant un tant soit peu l’annonce du Premier ministre fédéré.

Le secteur du tourisme s’est réjoui de la décision annoncée vendredi, ne s’attendant pas toutefois non plus au retour immédiat des touristes.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos