Dernier vol pour Alitalia

Image d’illustration Photo News

Les activités de la compagnie aérienne italienne Alitalia, considérée comme symbole national, vont prendre fin après 74 ans d’histoire. Elle effectuera son dernier vol jeudi, paralysée par des problèmes financiers de longue date.

Jeudi soir, à 23h10, le dernier avion d’Alitalia quittera la Sardaigne pour Rome. Vendredi, la nouvelle compagnie aérienne Italia Trasporto Aereo (ITA) décollera, avec l’aide du gouvernement italien. Le nouvel acteur ne reprendra qu’une partie des créneaux (de décollage et d’atterrissage).

Alitalia affiche un bilan dans le rouge depuis 2002. Plusieurs tentatives ont été initiées pour que l’entreprise redevienne saine, en vain. En 2017, Alitalia s’est déclaré en faillite et a été maintenue à flot par l’État italien. Ce dernier a injecté 900 millions d’euros; des aides d’Etat considérées comme illégales par la Commission européenne. Durant la pandémie de coronavirus, Alitalia a aussi dû compter sur des millions d’euros d’aides pour ne pas s’effondrer.

Les plus de 10.000 employés de la compagnie font face à un avenir incertain, n’ayant reçu aucune garantie de priorité pour le processus d’embauches. ITA commencera avec 52 avions et 2.800 employés, qui pourraient passer à 5.750 d’ici quelques années. À partir de vendredi, elle desservira 44 destinations, et peut-être 74 d’ici 2025.

La marque Alitalia est également à vendre, mais aucun acquéreur ne s’est encore manifesté.

Alitalia a débuté le 5 mai 1947 sous le nom d’Aerolinee Italiane Internazionali, avec son premier vol Turin-Rome-Catane. Le premier vol intercontinental a eu lieu un an plus tard, de Milan vers l’Amérique latine. En 1975, la compagnie aérienne a fusionné avec Linee Aeree Italiane et le nom Alitalia a été choisi. La compagnie avait atteint le cap du million de passagers transportés dans les années 60, et les 25 millions dans les années 90.

Nos dernières videos