WRC RALLYE DE CATALOGNE - Rallye de Catalogne

Neuville avant le rallye de Catalogne : "Ogier n’égalera jamais Loeb"

Neuville avant le rallye de Catalogne : "Ogier n’égalera jamais Loeb"

Neuville espère remporter un des deux derniers rallyes. Hyundai

Thierry Neuville vise la victoire ce week-end sur le bitume espagnol.

Avant-dernière manche du Mondial, le Rallye de Catalogne retrouve cette année un parcours 100 % asphalte. Ce qui n’est pas pour déplaire au dernier vainqueur du Rallye of Belgium.

Thierry Neuville, comment se sont déroulées les reconnaissances de cette épreuve?

Nickel. Hormis une nouvelle spéciale, tout est archi-connu. C’est très sec, propre, avec une adhérence constante.

La plus grosse crainte, ce sont les crevaisons en coupant les cordes?

Exact. Pirelli met à notre disposition un nouveau pneu. Hormis qu’il soit un peu plus lourd, je n’ai pas réellement vu de différence en tests. Il est peut-être un peu plus résistant. Je n’ai pas crevé en tout cas, mais Dani (Sordo) bien. Sans comprendre pourquoi.

Quel est l’objectif?

Clairement la victoire. Pour cette fin de saison, notre but est d’au moins gagner une des deux dernières courses. Cela aurait plus de valeur à mes yeux qu’un sixième titre de vice-champion. La place finale au championnat n’a pas beaucoup d’importance si vous n’êtes pas premier. Bon, maintenant, j’espère tout de même rester sur le podium. Je n’ai pas eu beaucoup de réussite cette saison, mais la vitesse est toujours là. Je pense qu’on sera bien ici. Ott ne partage toutefois pas mon avis. Il est vrai que quand il se fâchait ici il y a deux ans avec la Yaris WRC, personne ne pouvait suivre son rythme.

Cela ne vous surprend-il pas de voir Sébastien Ogier arrêter sa carrière si près du record de Loeb, avec sans doute huit titres mondiaux à 37 ans?

Je dirais qu’avant de pouvoir viser un neuvième, il faut d’abord le huitième. Elfyn a frappé fort en Finlande et ce week-end pourrait être intéressant. Ce n’est pas encore gagné. Maintenant, non, je dirais que je ne suis pas surpris car de toute manière, quoi qu’il fasse, Ogier n’aura jamais la notoriété d’un Loeb.

Vous avez encore récemment eu l’occasion de tester la WRC2022. Votre avis reste toujours aussi négatif?

Tout à fait. Il faut récupérer de l’énergie au freinage, sinon vous manquez de puissance à l’accélération. Cela rend le pilotage imprévisible et inconstant. Au niveau des réglages, c’est moins évolué qu’une R5. Je ne suis pas fan. C’est comme piloter une Formula E sur des spéciales.

On ne vous a pas tapé sur les doigts après vos déclarations?

Disons que mon employeur a dû s’expliquer auprès de la FIA. Mais je ne vois pas pourquoi je changerais mon discours puisque je dis la vérité. Mais bon, aujourd’hui, j’ai compris que quoi que je dise, cela ne changera rien. S’ils pouvaient parler, tous nos ingénieurs vous diraient qu’ils sont d’accord avec moi.

Craig Breen passe chez Ford l’an prochain. Une grande perte pour Hyundai?

On verra. Il va piloter l’Escort ou la Puma au final ? (rires)

Oliver Solberg le remplacera. Le voyez-vous signer ses premiers podiums et vite éclore comme Rovanpera?

Non. Cela a mis tout de même un certain temps à Kalle. Et puis, le line-up peut encore changer. Rien ne dit qu’il fera un gros programme…

Avez-vous encore parlé à Nicolas Gilsoul depuis janvier?

Non.

En tout cas, vous avez lancé la valse des copilotes…

Je n’ai rien lancé du tout. Cela s’est lancé tout seul…

Nos dernières videos