article abonné offert

SAISON

Pourquoi les feuilles d’arbre changent-elles de couleur ?

Pourquoi les feuilles d’arbre changent-elles de couleur ?

En automne, les feuilles perdent leur teinte verte et on voit apparaître les autres grains de couleur. -

La nature change de look pour l’automne. Le vert laisse place, peu à peu, au jaune, à l’orange, au rouge, au brun. Mais comment et pourquoi?

En été, les feuilles des arbres sont vertes. Cette couleur vient de la chlorophylle, une substance (matière) que l’on trouve dans les feuilles.

Cette chlorophylle permet à l’arbre de réaliser la photosynthèse: elle capte l’énergie du soleil et permet aux feuilles de fabriquer des sucres à partir de l’eau du sol et du gaz carbonique contenu dans l’air. Ces sucres sont transportés vers toutes les parties de l’arbre et le nourrissent.

Moins de lumière

À la fin de l’été, les journées sont plus courtes, le soleil brille moins longtemps et moins fort. La chlorophylle, qui a besoin de beaucoup de lumière pour être efficace, disparaît. Du coup, les feuilles perdent leur teinte verte et on voit apparaître les autres grains de couleur, qui étaient cachés par la chlorophylle en été. Le hêtre, par exemple, devient brun, l’érable rouge orangé, tandis que l’orme et le bouleau prennent une teinte or.

Après ce festival de couleurs, l’arbre se prépare pour l’hiver. Il s’agit de ne pas mourir de froid!

Stocker la sève à la cave

Pour ne pas geler en hiver, l’arbre doit bloquer la circulation de la sève, le liquide nourrissant qui circule dans son tronc, ses branches... Si la sève continuait à circuler dans l’arbre en hiver, elle gonflerait en gelant, ferait éclater les vaisseaux et l’arbre en mourrait!

Pour éviter cette catastrophe, l’arbre fait redescendre sa sève dans les racines et la stocke là jusqu’au printemps. Les feuilles d’arbre, sur le sol, feront une sorte de tapis protecteur contre le froid.

Stocker la nourriture et lâcher les feuilles

L’arbre récupère également les réserves de nourriture qui se trouvaient dans ses feuilles. Ensuite, il fabrique un bouchon entre chaque feuille et son point d’attache à la branche. La feuille ne tient presque plus. Le vent l’emportera. L’arbre est prêt à passer l’hiver…

Le sondage de la semaine