article abonné offert

FOOTBALL – D1B

Excel Mouscron: Duplus, seule éclaircie du match à Mandel

Excel Mouscron: Duplus, seule éclaircie du match à Mandel

Fred Duplus a pu rejouer une bonne demi-heure mardi soir. ÉdA – 501685867531

Tensions en fin de match entre Scifo et un supporter, jeu défaillant, il n’y a pas grand-chose à retenir de l’amical. Si ce n’est la montée du défenseur droit.

Aurait-il été préférable d’annuler la rencontre face à Mandel comme celle face à Seraing? Après avoir assisté au duel, la réponse est claire: oui! Car face à une Nationale 1, Mouscron a montré tous les maux qu’il connaît depuis le début de saison. Pauvreté offensive et des erreurs défensives qui se multiplient, peu importe la qualité de l’adversaire. Pire, les tensions ont éclaté au grand jour. Les plus anciens du groupe n’ont cessé de réprimander les autres pour un manque d’impact en deuxième mi-temps. Une dispute avait déjà éclaté dans les vestiaires à la pause. Quelques noms d’oiseaux ont volé sur le terrain mais aussi en dehors. À l’issue des débats, un début d’échauffourée s’est déroulé entre un supporter et Enzo Scifo. En plus des insultes, le coach a levé la main vers le suiveur. Il a dû être arrêté par ses joueurs et son staff et être reconduit de force vers le vestiaire pour se calmer. Ambiance…

Semaine après semaine, la position de l’ancien Anderlechtois semble de plus en plus précaire, d’autant qu’une partie de son groupe semble le lâcher. Dans ce contexte, une victoire face à Lommel semble de plus en plus obligatoire pour ramener un peu de stabilité. Il serait grand temps sous peine de vivre une nouvelle saison très difficile à tout niveau…

Un coup a tout réveillé

Mais comme on est d’un naturel optimiste, on a quand même trouvé un point positif durant la soirée: le retour de Fred Duplus sur la pelouse. Touché lors du déplacement au RWDM, le défenseur devait se soigner. «À Bruxelles, j’ai repris un coup à l’endroit exact où je me suis fracturé le tibia en novembre dernier. Cela a tout réveillé. Un hématome s’est reformé sur la microfracture restante. Il a fallu le temps que cela se résorbe. Et cela en prend beaucoup plus sur un os que sur un muscle par exemple. C’est long mais je commence à voir le bout.

Aujourd’hui, cela fait plaisir d’avoir retrouvé un peu les terrains (NDLR: pendant une petite demi-heure). Je suis monté à un poste de défenseur central où l’on court un peu moins. C’était avant tout pour retrouver des sensations».

Une première récompense pour l’ancien Louvaniste qui se donne sang et eau en salle pour retrouver la plénitude de ses moyens. «On travaille bien avec le staff médical. Chaque jour, c’était près de trois heures en salle plus les soins. À domicile, je continue aussi à me soigner. Malgré cela, on voit que je suis encore un peu à la bourre. Je ressens encore quelques douleurs mais cela va mieux. J’aurais préféré revenir plus vite sur les terrains mais je n’avais pas le choix.

Mentalement, ce n’était pas évident. D’autant plus que les résultats ne suivent pas en ce début de championnat. J’avais envie d’aider les copains sur le terrain. J’essaie d’amener de la bonne humeur dans les vestiaires. Même si ce n’est pas toujours évident».

Un protège-tibia sur mesure

Durant la demi-heure passée sur le synthétique d’Izegem, le Français a semblé en jambes. Même s’il manque forcément de rythme. «Physiquement, cela va. Vu la nature de ma blessure, j’ai pu continuer à travailler le cardio. Mais de manière différente car je ne pouvais pas prendre de gros appuis sur la jambe touchée. J’ai fait du cross fit et des exercices du genre. Mais rien ne remplace les entraînements et les matchs. Je dois encore retrouver mes sensations et mes changements de direction ou de rythme. Le point positif, c’est que je ne ressens aucune crainte d’aller au duel»

Il faut dire que le Néo-Hurlu a mis toutes les chances de son côté pour éviter une nouvelle rechute. «Je me suis fait construire un protège-tibia sur mesure. Je suis passé par un magasin de prothèses où j’ai dû mettre un moule en plâtre… Cela fait un peu disproportionné dans la chaussette désormais mais j’ai besoin de cela. Surtout d’un point de vue mental».

Car la mentalité positive du latéral droit est sans faille. Il l’a encore prouvé mardi soir en discutant longuement avec les supporters désabusés par une nouvelle prestation inquiétante et les tensions palpables avec le staff. Preuve que le projet tient réellement à cœur à Frédéric Duplus qui pourra prochainement amener toute son expérience à un groupe qui en aura bien besoin.

Nos dernières videos