TRIATHLON - Gerpinnes

Valérie Leroy doit encore patienter

Valérie Leroy doit encore patienter

En attendant Hawaï, Valérie Leroy (à droite) fait des compétitions de swimrun avec Manu Gochard et Sophie Drofiak. ÉdA – 501681720926

L’Ironman d’Hawaï pour lequel elle s’était brillamment qualifiée en septembre 2019 a été reporté, une nouvelle fois, à octobre 2022.

Le week-end dernier aurait dû avoir lieu l’Ironman d’Hawaï mais l’événement a été une nouvelle fois reporté. Valérie Leroy, qui s’était qualifiée en septembre 2019 au Pays de Galles (à sa première tentative!) en terminant 3e de sa catégorie des 40-49 ans (23e dame au général, 12 h 11), doit donc encore patienter. «C’est le troisième report, constate-t-elle. D’octobre 2020 il avait été déplacé à février 2021 puis à nouveau à ce week-end. Le rendez-vous est fixé cette fois à octobre 2022! Je suis fataliste: nous sommes toutes et tous dans le même cas.»

Les organisateurs ont proposé aux qualifiés deux possibilités: participer à l’édition 2021 en Utah le 7 mai 2022 ou à l’édition traditionnelle en octobre 2022. «L’épreuve en Utah ne m’intéressait pas trop. Se qualifier pour l’Ironman d’Hawaï et le faire en Utah ce n’est pas vraiment la même chose. Tous les triathlètes qualifiés que je connais ont opté pour Hawaï.»

Ce nouveau report n’a pas surpris Valérie. «Je m’y attendais et donc je ne m’étais pas préparée comme s’il allait avoir lieu.»

Du coup elle a juste fait deux épreuves Swimrun avec son amie Sophie Drofiak et l’Ironlakes par équipe. «À chaque fois pour le fun uniquement. Et là je compte faire un autre swimrun à Beaulieu-sur-Mer le 24 octobre avec mon compagnon et entraîneur Manu Gochard. Cela me permettra de garder un certain rythme en natation et course à pied. Dans l’eau, il semblerait qu’en deux ans je n’ai rien perdu. Par contre il va falloir que je retravaille un peu la vitesse à pied. Ma préparation pour Hawaï, je ne l’entamerai à fond qu’au printemps prochain.»

Pour la première fois, l’épreuve sera scindée en deux: les dames le 6 octobre, les messieurs le 8 octobre. «Apparemment c’est en raison du très grand nombre de participants. C’est un peu dommage car on sera moins nombreux sur le parcours et je crains donc que l’ambiance en pâtisse… Quoi qu’il en soit Manu et moi comptons bien profiter de ce moment que nous attendons depuis plus de deux ans… Et ce d’autant plus qu’on fêtera sur place son anniversaire!»

Pas de séquelles

Victime il y a un peu plus d’un an d’une très lourde chute à vélo qui lui avait valu une opération au fémur, elle semble ne pas en avoir gardé de séquelles. «Mais il me manque le rythme dans les trois disciplines. D’où l’importance des épreuves de swimrun qui me permettent d’en travailler deux. Quant au vélo, je fais régulièrement des sorties. Cet hiver je ferai peut-être l’un ou l’autre jogging, comme la Corrida de Gerpinnes si celle-ci a lieu. L’an dernier elle avait été annulée et cela m’avait manqué. J’étais toutefois allée, avec d’autres, sur le parcours en trottinant le jour prévu.»

En préparation d’Hawaï, elle a aussi l’intention de disputer le demi des Sables d’Olonne le 3 juillet.


Nos dernières videos