BELGIQUE

DÉCRYPTAGE | Squid Game, le «jeu dangereux» qui envahit les cours de récré

DÉCRYPTAGE | Squid Game, le «jeu dangereux» qui envahit les cours de récré

NETFFLIX

Depuis sa sortie, la série Netflix «Squid Game» connaît un succès mondial, à tel point que certains de ses «jeux» envahissent les cours de récré. Attention toutefois à la violence que cela peut apporter...

«Squid Game», une série Netflix, fait parler d’elle dans le monde entier depuis sa sortie, le 17 septembre. Certains enfants sont tentés de jouer aux jeux montrés dans la série. Le problème, c’est que ceux-ci sont extrêmement violents. Il faut donc bien séparer la fiction de la vie réelle.

De quoi parle-t-on?

«Squid Game», c’est la série Netflix qui cartonne en ce moment. Elle met en scène 456 personnes. Celles-ci ont toutes des difficultés financières dans la vie. On leur propose de gagner une très grosse somme d’argent. Pour cela, il leur suffit de réussir une série de «jeux».

Les jeux ressemblent à ceux joués dans une cour de récréation. On y retrouve notamment le célèbre «1, 2, 3, soleil».

Seulement, s’ils ont l’air simple en apparence, ceux-ci sont d’une extrême violence. En cas d’échec, les participants perdent la vie. Très peu des 456 joueurs arrivent à atteindre le dernier jeu proposé...

Cette série n’est évidemment pas du tout adaptée aux enfants. Elle est d’ailleurs déconseillée aux moins de 18 ans.

Fiction vs réalité

Récemment, les jeux de «Squid Game» ont envahi les cours de récré du pays.

À Erquelinnes (province de Hainaut), une directrice d’école a mis en garde les parents et enseignants face à la violence que cela peut entraîner. «Nos élèves s’amusent à des jeux style 1-2-3 soleil (comme repris dans la série) et le perdant ou perdante reçoit des coups…», a-t-elle écrit dans un message posté sur Facebook.

Aucun enfant n’a heureusement été blessé, mais l’heure est à la sensibilisation.

Bien que déconseillée aux moins de 18 ans, certains enfants ont tout de même vu la série, que ce soit via YouTube, TikTok ou simplement en regardant avec leurs parents.

Cela leur a donné envie de reproduire certains jeux lors de la récré. C’est à partir de ce moment-là qu’il faut apprendre à bien différencier la fiction de la réalité.

Dans la série, un jeu comme «1, 2, 3 soleil» est utilisé pour semer la violence. C’est évidemment un comportement à ne pas reproduire. «1, 2, 3 soleil» est pratiqué dans les cours de récréation depuis des décennies. Cela n’a jamais été un jeu violent, et il ne doit pas le devenir.

Le sondage de la semaine