article abonné offert

D’où vient la peur ? Comment y faire face?

D’où vient la peur ? Comment y faire face?

Magalice - stock.adobe.com

Covid-19, inondations… Ce qui se passe dans le monde qui nous entoure fait parfois naître des craintes. Mais il y a aussi d’autres peurs : du noir, des araignées, d’échouer, de ne pas se faire d’amis… Que faire face à cela?

Simon Orenbach est psychothérapeute et il accompagne beaucoup d’enfants qui ne se sentent pas bien pour les aider à aller mieux. Il est aussi le papa de Julia, qui est passionnée de musique. Il y a quelque temps, Julia a participé à The Voice Kids en France. Lors de cette aventure, Julia a connu une peur terrible, un trac qui prenait ‘toute la place’. Cela a donné à Simon l’idée d’écrire un livre pour enfants sur la peur.

Dans votre livre, Julia rencontre un rouge-gorge qui l’aide à surmonter sa peur. Cet oiseau existe?

D’où vient la peur ? Comment y faire face?
-
Oui! Lorsque Julia m’a demandé de l’aide parce que l’angoisse, la tension prenaient toute la place, on est allés au jardin et un rouge-gorge est venu près de nous. En fait, en attirant l’attention sur lui, il protégeait la femelle qui construisait son nid plus loin. J’ai demandé à Julia: «Mais pourquoi il n’a pas peur de nous ? » Et elle m’a répondu: «Il a sans doute peur, mais ses valeurs sont plus importantes que sa peur». Autrement dit, protéger sa famille était la chose la plus importante . À ce moment-là, elle a compris que l’amour du chant était sa valeur à elle, et qu’elle était plus importante que sa peur.

Dans l’histoire, Julia suit le rouge-gorge dans un passage qu’elle n’avait jamais vu. L’oiseau dit: «Il y a toujours des passages, mais parfois, on ne les voit pas. Je pense que ce sont les larmes qui empêchent souvent les êtres humains de bien voir les choses...». Il parle aussi de «la colère qui empêche de bien faire».

La colère et les larmes sont le signe d’une forme d’impuissance. Si ces émotions prennent trop de place, elles empêchent d’avancer.

On aimerait ne jamais avoir peur! À quoi sert cette émotion?

Elle sert énormément. Elle nous protège des dangers. Si on est au bord d’une falaise, la peur nous retient d’approcher et de risquer de tomber. Parfois, pourtant, la peur ne protège pas l’intégrité physique. Dans le cas de la peur du ridicule, par exemple, c’est notre ego qui parle: on a peur des comparaisons, du regard des autres. Or, si je pense «je vais décevoir, je ne serai pas à la hauteur», je vais rayonner cette pensée. Par contre, ma personnalité peut se déployer si je vis ce que j’aime, sans me comparer, sans me soucier du regard des autres.

En ce moment, la société vit des choses qui peuvent angoisser, comme le covid-19. Que faire?

Il faut relativiser: c’est provisoire, ça va durer un certain temps puis après, on aura de nouveau plus de libertés. Et pendant cette période où il y a des règles, où on est plus isolés, il y a d’autres choses à faire. On peut découvrir plus la Belgique, mieux connaître sa famille. Il y a des bénéfices.

Où naît la peur? Dans la tête? Dans Le ventre?

Au départ, il y a une information dans le cerveau, une idée, une croyance. Ensuite, la peur est transmise au niveau corporel dans la gorge, dans le ventre, dans le cœur ou les poumons. Le corps exprime la peur, c’est un baromètre. Mais il faut réfléchir pour trouver quelle information irrationnelle (qu’on ne maîtrise pas par la raison) déclenche ça. Ensuite, on peut agir.

D’où vient la peur ? Comment y faire face?
Illustration d’Aimée Girale, tirées du livre «Julia» de Simon Orenbach, éd. Marque belge -

Peur de ne pas se faire des amis? C’est compliqué, ça dépend des situations. Je dirais qu’il faut être patient: il faut du temps pour s’intégrer, apprendre à se connaître. Et ce n’est pas parce que ça ne va pas tout de suite que tu es nul.

Les ombres effrayantes le soir?Les peurs du soir sont classiques. Nos instincts primaires (hérités de notre passé lointain) nous disent que lors de la pleine lune, dans la pénombre, il faut être vigilants, prudents, pour ne pas être dévorés. Mais on n’est plus dehors, menacés par les loups. On est dans la maison, protégés par des parents. L’instinct primaire ne sert plus à rien. Par contre, c’est important de dormir. Alors, un truc, c’est de prendre conscience de tous les objets dans la chambre et de comprendre qu’ils sont derrière les ombres.

Un truc contre la peur?Il n’y a pas de réponse pour tout le monde car chaque peur est personnelle. Elle dépend de l’histoire de chacun. Mais les lecteurs du JDE peuvent m’envoyer un message ou me poser une question sur mon site! www.lerougegorgeetlegrandmagicien.com/

Le sondage de la semaine