CORONAVIRUS

Covid Safe Ticket à Bruxelles: «Il n’y a pas d’“effet Macron” sur la vaccination»

Covid Safe Ticket à Bruxelles: «Il n’y a pas d’“effet Macron” sur la vaccination»

Les rendez-vous s’étaient multipliés à grande vitesse lors de l’annonce du pass sanitaire en France. Inge Neven ne peut que constater que l’effet n’est pas le même à Bruxelles avec le CST. AFP

L’imminence de l’introduction du Covid Safe Ticket à Bruxelles ne semble pas bousculer les courbes de vaccination dans la capitale. Il n’y a même pas un soubresaut dans la demande. Analyse de la semaine écoulée dans la capitale, où les 65 + sont désormais attendus pour leur 3e dose.

«Il n’y a clairement pas d’“effet Macron” sur la vaccination depuis l’introduction du Covid Safe Ticket». Inge Neven reste prudente. La responsable du dispositif Covid de la Cocom ne vend pas encore la peau de l’ours tant l’effet de la mesure reste «difficile à évaluer». Mais contrairement à la « ruée » de nos voisins français quand le spectre d’une interdiction de pause midi pesait sur leur tête, les Bruxellois ne se précipitent pas vers les aiguilles alors que la date du 15 octobre se profile.

Ainsi, Bruxelles n’a encore une fois que «dépassé très légèrement» les 10.000 injections en première dose sur la semaine écoulée. Et encore une fois, il faut reconnaître que les 16.000 piqûres, objectif avoué, ne sont pas réalisables. 8.700 2e doses ont été enregistrées. «Il n’y a pas encore d’impact du CST», constate donc Inge Neven. Qui se rassure: «On arrive toujours à trouver 10.000 personnes non-vaccinées par semaine. Et on continue d’avancer, tant chez les jeunes que chez les plus âgés».

Si cette avancée n’est pas spectaculaire, les autorités mettent un chiffre en lumière pour en attester: un gain de 4% en un mois chez les 18-44 ans. «Ce n’est pas où on voudrait être, mais il y a une claire progression le mois dernier», souligne l’experte de la Cocom. «Et on a nettement dépassé les 80% pour les 65 +», rassure-t-elle. 65% des 18 + sont désormais totalement vaccinés à Bruxelles. D’après les chiffres de Sciensano (ci-dessous), le gain dans les tranches d’âge les plus jeunes, toujours à la traîne, est en effet notable sur les trois dernières semaines.

Covid Safe Ticket à Bruxelles: «Il n’y a pas d’“effet Macron” sur la vaccination»
Les chiffres sur les trois dernières semaines (1re dose à gauche, 100% vaccinés à droite) attestent d’un frémissement des taux de vaccination chez les plus jeunes à Bruxelles. Sur la semaine écoulée, 2% ont été gagnés en 1re dose chez les 12-24 ans. Sciensano/ Cocom

 

Quoi de neuf pour la vaccination à Bruxelles?

 

Pfizer dans les VacciBus

 

De plus en plus d’antennes de vaccination décentralisées bruxelloises, voire même certains VacciBus, injectent désormais le vaccin Pfizer et non plus l’unidose Johnson & Johnson, solution longtemps privilégiée. Selon Inge Neven, responsable du dispositif Covid de la Cocom, c’est dû à deux facteurs: «D’abord, l’appétit des citoyens est plus grand pour le Pfizer. Ensuite, celui-ci protège mieux contre le variant Delta». Et de préciser que «les 2% de personnes qui ne reviennent pas pour la 2e dose sont faibles et correspondent au taux belge de ces rendez-vous non honorés».

 

3e dose lancée pour les 65 +

 

La nouveauté depuis ce 4 octobre à Bruxelles, c’est évidemment la 3e dose disponible pour les 65 +. Ceux-ci peuvent désormais se présenter dans les centres «s’ils ont reçu leur 2e dose il y a plus de 4 semaines» précise Inge Neven. Ils doivent se munir de leur carte d’identité et de leur carte de vaccination. «Ils recevront une “booster dose” pour bien passer l’hiver». Comme déjà annoncé, les 3 doses seront des vaccins à ARN messager, Pfizer ou Moderna, «quel que soit le précédent vaccin reçu».

Pour formaliser la campagne de rappel, des invitations seront lancées à 128.000 Bruxellois concernés. Celle-ci leur parviendra dans un délai de 4 mois pour les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson, et de 6 mois après les sérums Pfizer et Moderna. «Il s’agit d’une question de planning», détaille Neven. Qui ajoute que les solutions de mobilité pour les moins valides seront remises en route par les communes et la STIB.

Pour rappel, la possibilité d’une 3e dose concerne 159.026 Bruxellois. On sait qu’ils seront appelés par tranches d’âges, comme pour le premier volet vaccinal.

 

Dans les écoles

 

Dans les écoles, la campagne de vaccination «avance, mais pas aussi vite qu’imaginé», reconnaît Neven. Pour cette semaine, 3 hautes écoles, 5 écoles francophones et 6 écoles néerlandophones recevront la visite d’un VacciBus.

 

2.000 nouveaux cas, les courbes stagnent

Sur le plan épidémiologique, la situation reste stable à Bruxelles, conformément à la tendance des dernières semaines. Le taux d’incidence passe sous la barre des 500 contaminations pour 100.000 habitants et c’est une première de longue date (490, pour 509 la semaine dernière et 561 et 578 celles d’avant).

Le nombre de tests, en diminution depuis la fin des vacances, chute encore un peu pour atteindre 7.250 prélèvements quotidiens. Leur taux de positivité se situe ce 5 octobre à 6,5%. C’est un léger + par rapport aux 6% de la semaine dernière.

À 0,97, la valeur R remonte donc un tout petit peu. Mais elle mais reste sous la barre de 1 qui indique que chaque personne atteinte en contamine plus d’une autre.

Covid Safe Ticket à Bruxelles: «Il n’y a pas d’“effet Macron” sur la vaccination»
Les 10-49 ans comptent pour 67% des infections à Bruxelles. Sciensano
Dans les chiffres (ci-contre), Bruxelles a connu pile 2.000 nouveaux cas entre le 28/09 et ce 4/10. Les 10-19 ans emmènent toujours le peloton avec 368 cas (soit 18% et une baisse de 3% par rapport à la semaine dernière. Les 30-39 (347 cas) et les 40-49 (340 cas) suivent. Au total, les 10-49 ans représentent 1.346 nouveaux cas, soit 67% des infections bruxelloises.

Enfin, la Cocom signale que 22% des lits de soins intensifs sont occupés par des malades du Covid. La semaine passée, on a enregistré 115 admissions pour un total de 226 patients hospitalisés en raison du coronavirus. Qui fait toujours «plus ou moins» 1 mort par jour à Bruxelles (9 décès sur la semaine écoulée).



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos