article abonné offert

TOURNAI

PHOTOS | Un dixième anniversaire pour les balades gourmandes de la Ste-Union et de l’ASBL Ensemble

Les balades gourmandes organisées par l’ASBL Ensemble en partenariat avec la sainte-Union de Kain pour les personnes en situation de handicap permettent de tisser des liens et de créer des passerelles.

Service d’accueil et d’hébergement pour personnes en situation de handicap, l’ASBL Ensemble accueille, à Orcq, une trentaine d’adultes (d’au minimum 18 ans; il n’y a pas de limite supérieure) sur deux implantations.

«Nous avons mis sur pied la première balade gourmande en 2010, explique Olivier Dupont, directeur de l’ASBL Ensemble. Notre volonté était - et reste toujours d’ailleurs - de valoriser les résidents ainsi que le travail des éducateurs à travers un projet à la fois innovant et fédérateur. À l’époque, le concept des marches gourmandes n’était pas encore très répandu et cette initiative a connu dès le départ un important succès de participation. En 2010, nous travaillions déjà depuis un certain temps avec des stagiaires de la Sainte-Union, Cette école s’est donc associée tout naturellement à l’événement...»

«Une dernière initiative qui a été d’emblée bien accueillie tant par les professeurs que par les élèves des sections concernées, soit celle dédiée aux agents d’éducation, bien évidemment, mais aussi les sections hôtellerie et générale», précise Véronique Dewasme, directrice de la Sainte-Union de Kain

Démystifier le handicap et tisser des liens

Pour Olivier Dupont, faire collaborer à l’événement des jeunes qui, plus tard, n’exerceront pas nécessairement un métier en rapport avec la population accueillie à Orcq (soit principalement les étudiants du général et de la section hôtellerie), permet de Démystifier le handicap aux yeux des participants.

«Cela incite aussi à tisser des liens et à créer des passerelles entre les uns et les autres» , ajoute le directeur d’Ensemble.

Ce type déchanges permet aux uns et aux autres de porter un regard neuf sur l’autre et de comprendre que la différence peut aussi être une source de richesse.

Les marcheurs ont été soignés aux petits oignons

Le dixième anniversaire de ces balades gourmandes aurait donc dû être célébré l’an dernier mais la crise sanitaire en a décidé autrement. C’est dire si l’événement de ce jeudi était attendu avec impatience par les 350 personnes (toutes catégories confondues) qui y prirent part.

«Ils auraient dû être une bonne centaine de plus, confie Olivier Dupont, mais nous étions soumis aux normes Covid.»

Pour célébrer comme il se doit le dixième anniversaire, les futurs chefs de la Sainte-Union se sont pliés en quatre pour que la balade mérite son qualificatif de «gourmande».

«Pour débuter la journée, nos élèves ont proposé aux participants un kit petit-déjeuner comprenant une boule au sucre, une pomme bio des Vergers de Rongy et une boisson chocolatée, explique le chef d’atelier de la Sainte-Union, Lawrence Dudans. Au fil des stands répartis le long des parcours, les marcheurs ont eu l’occasion de prendre une soupe tomate aux boulettes, du cake au chèvre et lardons et un feuilleté au fromage avec des oignons et du jambon fumé…»

De quoi les mettre en forme pour le spectacle qui les attendait entre un spaghetti bolo et un chou à la crème comme dessert.

Le tout, toujours concocté par les élèves de la Sainte-Union, bien entendu.

Il fallait bien cela pour les remettre d’aplomb après un parcours de 7 km (ou 3,5 pour les moins valides), à travers la campagne valloise.


Nos dernières videos