MÉDIAS

La RTBF, la VRT et des médias internationaux appellent à plus de sécurité pour la presse

La RTBF, la VRT et des médias internationaux appellent à plus de sécurité pour la presse

Image d’illustration BELGA

Un grand groupe de diffuseurs publics internationaux, dont la RTBF et la VRT, ont signé jeudi la «Brussels Declaration» (Déclaration de Bruxelles).

Ces médias appellent à la fin des violences et des intimidations à l’encontre des journalistes et des collaborateurs de presse. «La liberté de la presse est un droit humain universel, nous devons la protéger ensemble», soulignent les initiateurs.

Le thème «Violence contre les médias et la presse» était à l’ordre du jour de la conférence des médias en ligne de Public Broadcasters International (PBI), organisée jeudi par la VRT et la RTBF. Les initiateurs soulignent que 2020 et 2021 sont connues comme «des années violentes pour la presse et les médias». Plus de 900 attaques contre des journalistes en Europe ont été recensées en 2020, selon une étude du Centre européen pour la liberté de la presse et des médias.

De nombreux hauts dirigeants d’organisations médiatiques internationales ont pris part au débat. Le fait que des journalistes et collaborateurs de la presse du monde entier soient confrontés à la violence et à l’intimidation n’est pas un phénomène nouveau. Cependant, ces dernières années, et certainement avec la pandémie de coronavirus, cette violence semble augmenter. Les participants au débat ont évoqué, entre autres, le rôle des médias sociaux, les fausses informations et la désinformation, notamment sur le Covid-19, et la violence contre la presse en Russie, en Turquie, au Brésil et en Biélorussie, entre autres.

«Il semble que la liberté de la presse soit quelque chose qui a toujours existé et le sera toujours, mais ce n’est pas le cas», a souligné Frederik Delaplace, CEO de la VRT. «La liberté de la presse doit être la pierre angulaire de toute démocratie qui fonctionne correctement. Et dans une société en évolution rapide, le besoin d’informations indépendantes et fiables ne fait qu’augmenter. C’est pourquoi il est effrayant que ces dernières années, les attaques contre les journalistes, tant verbales que physiques, se soient multipliées. Cela sape le travail des rédactions des médias publics et privés. Il ne faut pas laisser cela se produire. Il est temps d’agir et de travailler pour protéger notre presse», a exhorté Frederik Delaplace.

La conférence s’est terminée par la Déclaration de Bruxelles. La VRT, la RTBF et CBC/Radio-Canada appellent les médias du monde entier à se joindre à cette déclaration. La Brussels Declaration est conforme à la Déclaration universelle des droits de l’homme et soutient «le besoin de sécurité pour la presse, la liberté des médias et la démocratie».

Près de 40 radiodiffuseurs et organisations ont déjà signé ce texte.

Nos dernières videos