CHARLEROI

Le décès troublant d’Olivier Marcolini

Le décès troublant d’Olivier Marcolini

Hospitalisé tardivement, Olivier n’a pas survécu au choc. REPORTERS

Les questions des proches du trentenaire, mort le 12 mars 2019, risquent de rester définitivement sans réponse…

Le 12 mars 2019. Depuis cette date, les proches et les amis d’Olivier pleurent sans arrêt son décès. Âgé de 37 ans, il avait tragiquement succombé, à l’hôpital, à un traumatisme crânien à la suite d’une chute fatale au sol, intervenue plus tôt, en présence de Fabienne et son compagnon, Damiano, dans sa voiture. Éducateur au sein de l’ISPPC et travaillant à l’athénée royal Pierre Paulus de Châtelet, Olivier était unanimement apprécié de tous. Décrit comme un gros nounours au grand cœur, Olivier Marcolini était également entraîneur de foot au club de Tarciennes. En couple durant 15 ans avec Fabienne, Olivier avait tiré un trait définitif sur sa relation sentimentale avec cette dernière, pour vivre une nouvelle histoire avec une collègue… Malheureusement, Olivier n’a jamais eu l’occasion de se consacrer pleinement à son nouveau départ.

Pour le parquet, Fabienne, son ex-compagne, cherchait ce soir-là de mars à se venger absolument et à pourrir la vie de son ex. Notamment, à cause d’un appel reçu d’une femme quelques heures avant la funeste soirée. «Celle-ci était proche de la victime, mais espérait plus, ce qui n’a pas été le cas. Alors, elle a sonné à la prévenue pour lui dire, par exemple, qu’elle était cocue depuis 5 ans.», confie la substitute Dutrifoy.

Une désastreuse instruction d’audience

Si les proches et les amis d’Olivier espéraient enfin obtenir des réponses sur ce qu’il s’est passé ce fameux soir, l’instruction d’audience de Fabienne n’a accouché que de très peu d’éléments de réponse… Dès qu’il s’agissait d’entrer dans les détails et les explications, la quadragénaire est restée impassible. Cette dernière, poursuivie pour non-assistance à personne en danger, confirme avoir appelé la police une heure et cinq minutes après la chute au sol d’Olivier.

Damiano, le compagnon de Fabienne, lui, confirme avoir donné un coup de frein pour faire tomber Olivier, monté sur le capot de l’Audi Q2. «Je ne lui voulais pas de mal. Je voulais simplement partir», confirme-t-il. Une peine de 30 mois de prison a été requise contre lui, pour avoir entraîné la mort d’Olivier sans intention de la donner. Pour Fabienne, le parquet a requis la peine maximum, à savoir un an de prison.

Les deux avocats, à la défense, plaideront dans deux semaines.


Nos dernières videos