CONDRUSIEN

Au mental, Renard gagne une édition inédite

Au mental, Renard gagne une édition inédite

Entre Vyle & Bois-et-Borsu, c’est le Remicourtois Arnaud Renard qui s’est montré le plus fort. Léva

Entre Vyle & Bois-et-Borsu: l’union des deux joggings phares de la région a attiré du monde, samedi passé.

Samedi soir avait lieu la première édition du jogging couplé de Vyle-Tharoul et de Bois-et-Borsu et une chose est sûre, ce fut un succès. «Nous avons au total 322 participants, expliquait Manu Huet, l’organisateur de la course. Nous avions misé sur 300 participants, ce qui n’est déjà pas mal quand on voit le taux de participation aux autres étapes du Challenge condrusien. Nous espérions qu’en associant les deux joggings phares de Vyle et de Bois-et-Borsu, nous allions attirer du monde, et c’est un pari réussi.» Il faut dire que cette 9e étape du Challenge condrusien avait de quoi attirer les joggeurs, aussi bien sur les 5,5 km que sur les 21,75 km qui séparent Vyle-Tharoul et Bois-et-Borsu. «C’était un vrai jogging nature avec très peu de portions sur du bitume. J’aurais bien voulu encore enlever plus de tronçons sur bitume mais malheureusement, quand le tracé passe par des propriétés privées, c’est plus difficilement négociable. Un des attraits de la course était également l’arrivée se faisant dans la kermesse: l’animation était encore plus au rendez-vous.»

Au niveau sportif, sur la petite course, c’est Gaultier Purper qui s’est imposé au terme d’un sprint final remporté face à Thibault Pierrard, avec des chronos respectifs de 19:31 et 19:32. Chez les dames, la première n’est autre que Clara Rulot, qui a récemment été championne de Belgique sur 1500 mètres.

Sur la grande distance, du beau monde était présent sur la ligne d’arrivée. Preuve en est avec le podium, qui voit Arnaud Renard s’imposer devant respectivement Mikail Demirkazan et François Rouchet. « C’est une course qui a été clairement gagnée au mental, commente le vainqueur du jour, Arnaud Renard. Je suis parti à mon rythme, sans vraiment mettre de la vitesse au vu de la distance du parcours. J’ai suivi les deux premiers pendant très longtemps et grâce aux VTT, je savais la distance qu’il y avait entre nous. C’était très dur physiquement et sur le 17e kilomètre, j’ai eu un coup de fringale où j’ai vraiment tenu uniquement grâce au mental. Je pense que sans cela, que ce soit moi ou les cinq autres coureurs derrière moi, nous n’aurions jamais su finir. C’était un vrai Condrusien comme on les aime, où il fallait toujours relancer la course. Je m’étais imposé ici l’année passée sur le 10 kilomètres et je suis fier d’être à nouveau sur la première marche du podium aujourd’hui après 21,75 kilomètres.»

Et pour la première fois, Gert Theunis, bien connu des adeptes du Challenge hesbignon, était présent sur les terres de Bois-et-Borsu.

Quant à savoir si l’organisation commune aura à nouveau lieu l’année prochaine, les doutes subsistent. « Vu que nous n’avons pas su faire nos joggings respectifs en mai, il était intéressant de se joindre à notre cause commune, pour la première fois de l’histoire. Mais c’est à voir l’année prochaine car je pense que chacune des organisations souhaiterait organiser son propre événement qui lui est cher», concluait Manu Huet.

Les classements : Petite course / Grande Course


Nos dernières videos