BELGIQUE

Fin 2020, la dette de la FWB se montait à 8,737 milliards d’euros

Fin 2020, la dette de la FWB se montait à 8,737 milliards d’euros

«Les éléments pour 2020 et 2021 sont plus que rassurants», s’est félicité le ministre du Budget de la FWB, Frédéric Daerden. BELGA

Avec une année marquée par la crise du Covid qui a pesé aussi bien sur ses recettes que ses dépenses, la Fédération Wallonie-Bruxelles a dû emprunter en 2020 pas loin de 2 milliards d’euros, portant sa dette totale à 8,73 milliards d’euros à la fin décembre dernier.

Grâce à des taux historiquement bas, les 24 emprunts souscrits l’an dernier par l’entité ont pu l’être à un taux moyen de 0,14%, et ce avec une maturité moyenne de près de 12 ans, selon un rapport de l’administration du Budget de la FWB présenté mardi en commission du Budget du Parlement.

D’un montant total de 8,73 milliards fin décembre, la dette a une maturité moyenne d’un peu plus de 16 ans, pour un taux moyen de 1,9%, selon ce rapport.

La Fédération consacre chaque année 1,7% de ses recettes à payer les intérêts de ses emprunts. Le ratio dette totale sur ses recettes se monte à 88,4%, un chiffre inférieur à celui de la Région wallonne (et encore davantage par rapport à l’État fédéral), ont souligné les auteurs.

Pour l’année 2021, la FWB a déjà emprunté près de 1,4 milliard d’euros sur les marchés.

«Rassurant»

Malgré la dégradation de sa note par Moody’s en décembre dernier, l’entité ne rencontre aucune difficulté à lever de l’argent, et à des taux qui restent très avantageux.

«Les éléments pour 2020 et 2021 sont plus que rassurants», s’est félicité le ministre du Budget de la FWB, Frédéric Daerden (PS) à l’issue de la présentation.

Le gouvernement de la Fédération doit entamer lundi prochain son conclave en vue de boucler son budget pour 2022.

Selon le ministre, le déficit pour l’année prochaine devrait se chiffrer (à nouveau) à un milliard d’euros environ, «et je pense que ce sera du même ordre dans les années ultérieures».

Même si la dette gonfle d’année en année, «cela reste gérable pour le moment», a jugé le ministre Daerden, tout en reconnaissant que pareil déficit chronique ne devrait perdurer à moyen ou long terme.

Dépourvue de recettes propres, la FWB bénéficie d’un budget annuel de l’ordre de 10 milliards d’euros, dont la toute grande majorité sert à payer des salaires, ceux des enseignants notamment.

Nos dernières videos