MONDE

La Corée du Nord lance un «projectile non-identifié» et affirme à l’ONU en avoir le «droit légitime»

La Corée du Nord a tiré un «projectile non identifié» dans la mer au large de sa côte orientale, a annoncé mardi l’armée sud-coréenne.

Aucun autre détail n’a été pour l’heure divulgué par les chefs d’état-major interarmées de la Corée du Sud, concernant entre autres combien de projectiles ont été tirés, de quelle sorte et où le lancement a eu lieu.

Le Japon estime que le projectile tiré était un missile balistique, selon une déclaration du gouvernement cité par l’agence de presse Kyodo.

Mi-septembre, Pyongyang avait déjà procédé à deux lancements de missiles balistiques. Quelques heures après, la Corée du Sud avait riposté par le lancement d’un missile balistique depuis un sous-marin.

Une réunion du conseil de Sécurité de l’ONU à huis clos avait suivi.

Ce lancement intervient quelques jours après que Kim Yo Jong, l’influente soeur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, eut laissé entrevoir la possibilité d’un sommet entre les deux Corées, tout en exigeant au préalable que Séoul abandonne sa «politique hostile».

Ces remarques répondaient à de récents appels du président sud-coréen Moon Jae-in à déclarer une fin officielle au conflit intercoréen de 1950-53 qui s’est terminé par une trêve, et non par un traité de paix, laissant les deux parties techniquement en guerre depuis plus d’un demi-siècle.

Le lancement du «projectile» intervient par ailleurs le jour de l’ouverture d’une session de l’Assemblée suprême du peuple, le parlement nord-coréen.

 

La Corée du Nord affirme à l’ONU avoir le «droit légitime» de tester des armes

La Corée du Nord a le «droit légitime» de tester des armes et de «renforcer (ses) capacités de défense», a déclaré lundi à l’Assemblée générale des Nations unies l’ambassadeur nord-coréen auprès de l’ONU, Kim Song, peu après le tir en mer d’un projectile non identifié révélé par la Corée du Sud.

«Personne ne peut nier à la Corée du Nord le droit légitime à l’autodéfense pour développer, tester, fabriquer et posséder des systèmes d’armes», a insisté le diplomate nord-coréen, en réclamant aux Etats-Unis de cesser leur «politique hostile» à l’égard de son pays.

Il n’a pas évoqué directement le dernier tir d’un projectile auquel vient de procéder son pays, selon l’armée sud-coréenne.

«Nous ne faisons que renforcer nos capacités de défense nationales, afin de nous défendre et de garantir de manière fiable la sécurité et la paix du pays», a ajouté Kim Song.

Les Etats-Unis «devraient prouver dans les faits qu’ils n’ont aucune volonté hostile à notre égard», a poursuivi le diplomate. «Si c’est le cas, nous sommes prêts à répondre» de la même manière, «mais il ne semble pas que les Etats-Unis soient prêts» à prendre cette direction, a-t-il déclaré.

Les Américains doivent «cesser leurs exercices militaires et cesser de déployer une panoplie stratégique contre notre pays», a aussi réclamé l’ambassadeur nord-coréen.

 

Nos dernières videos