10 GB contre 15€: la nouvelle marque d’Orange torpillée par… Orange

10 GB contre 15€: la nouvelle marque d’Orange torpillée par… Orange

L’un des trois abonnements de hey!, la nouvelle marque d’Orange Belgium, se retrouve en concurrence directe avec une formule proposée par… Orange. bnenin – stock.adobe.com

L’abonnement vedette de la nouvelle marque hey! d’Orange se fait temporairement dribbler par une promotion temporaire… d’Orange.

Orange Belgium passe à l’offensive avec hey!, sa nouvelle marque 100% digitale. En ligne de mire: trois abonnements mobiles à souscrire exclusivement en ligne, un service clientèle disponible uniquement via le «chat» textuel du site officiel. Adieu le passage et le dépannage en boutique classique.

Comme Scarlet de Proximus, hey! de Orange est une marque annexe censée répondre aux besoins d’une niche spécifique. Officiellement, hey! vise en première intention «les particuliers à la recherche de prix agressifs», dixit Christophe Dujardin, Chief Consumer Officer d’Orange Belgium

Avec son tutoiement systématique et ses prétentions écologiques, hey! cible clairement les «millenials», les jeunes consommateurs mobiles. Exemples de communication: «En gérant ton compte en ligne, on diminue ensemble le papier et les déchets inutiles», «Avec hey!, tu es toujours connecté, que tu sois cosy chez toi ou… ailleurs.»

Ce positionnement tout en tutoiement est similaire chez Zuny de VOO, Epic combo de Proximus.

10 GB contre 15€: la nouvelle marque d’Orange torpillée par… Orange
Le service à la clientèle est assuré par un module de «chat» (conversation) sur le site de hey!. Il faut passer l’écueil du robot automatique avant de dialoguer avec un employé. Capture d’écran

L’abonnement mobile dès 7€ par mois

Concrètement, hey! propose une sélection restreinte de trois abonnements mobiles qui exploitent le réseau mobile d’Orange:

– 7€ par mois: 60 minutes d’appel, 500 SMS/MMS, 1 GB de data.

– 15€ par mois: 200 minutes d’appel, SMS/MMS illimités, 10 GB de data.

– 25€ par mois: appels et SMS illimités, 40 GB de data.

Dans un marché belge au sein duquel la consommation mensuelle de data oscille autour de 5 GB par client, la formule à 15€ par mois est le produit d’appel majeur de la nouvelle marque d’Orange. Où se situe-t-elle par rapport à la concurrence externe et… interne?

Dans le tableau ci-dessous, nous comparons 13 abonnements mobiles assortis de 10 GB de data (3G/4G).

+ Cliquer ici si vous n’arrivez pas à visualiser le tableau

Orange en concurrence avec Orange

Au premier coup d’œil, on pourrait croire que hey! est imbattable sur le terrain de l’abonnement mobile avec 10 GB de data. Certes, c’est le moins cher du lot. Mais une promotion… d’Orange tend à étouffer dans l’œuf l’intérêt de cette combinaison.

Pourquoi?

Contre 15€ par mois, hey! 10 GB marie 200 minutes d’appel, les SMS/MMS illimités et 10 GB de data.

Contre 16€ par mois pendant douze mois pour un nouveau client qui s’inscrit en ligne, Orange Go Plus combine les appels et les SMS illimités, 10 GB de data.

Contre 1€ de plus par mois, le client mobile hérite ainsi des appels illimités au lieu de 200 minutes d’appel, du service en boutique et par téléphone.

Agressif sur les 40 GB

Dans le haut du spectre de la consommation 4G, hey! est très agressif avec son abonnement mobile facturé 25€ par mois (appels et SMS/MMS illimités, 40 GB de data). Ses concurrents et les abos classiques d’Orange sont à la peine:

– Base data illimités: 40€ par mois (20€ pendant trois mois), appels et SMS illimités, 25 GB de data à pleine vitesse en Belgique.

– Proximus Mobilus Unlimited 5G: 42,99€ par mois, appels et SMS illimités, 35 GB à pleine vitesse en Belgique.

– Orange Go Unlimited: 40€ par mois (30€ pendant 6 mois), appels et SMS illimités, 30 Gb à pleine vitesse en Belgique.

– Mobile Vikings: 29€ par mois, appels et SMS illimités, 20 GB à pleine vitesse en Belgique.

10 GB contre 15€: la nouvelle marque d’Orange torpillée par… Orange
La campagne de communication de hey! indique clairement que la nouvelle marque d’Orange Belgium s’adresse en priorité aux jeunes consommateurs mobiles. Orange

L’actu des opérateurs télécoms en Belgique

Les abonnements avec appels illimités font également l’objet d’une âpre lutte entre opérateurs. Sur ce champ de bataille, des petits opérateurs virtuels comme la coopérative Neibo essaient de mener la vie dure à Proximus, Orange et Base.

Toujours dans un souci d’économies, la ministre des Télécommunications Petra De Sutter rappelle qu’il existe un tarif social pour l’Internet fixe, à la maison.

Même si les prix des télécoms sont souvent pointés du doigt, le Belge s’accroche au pack quadruple play qui coûte souvent inutilement cher.

Nos dernières videos