article abonné offert

BRUXELLES

Cette fois, Manneken Pis est vraiment un petit diable!

Samedi après-midi, les Diables de Tournai ont offert (enfin) une réplique de leur costume au plus célèbre pisseur du royaume.

Toute grosse ambiance à l’angle de la rue du Chêne et de la rue de l’Étuve à Bruxelles pour la remise du 1074e costume à Manneken Pis. Les Diables, emmenés par Laurent Dumoulin, et accompagnés de leur chère Bandas de Wattrelos ainsi que de quelques Diablotines, ont séduit les touristes, assez ébahis de la folie douce de la confrérie tournaisienne, tout comme l’ordre des Amis de Manneken Pis pourtant pas les derniers pour faire la fête, leur vice-président Marc Guebel en tête.

La cérémonie aussi codifiée qu’elle n’est décontractée a commencé dans la cour d’une maison patricienne à quelques mètres de la célèbre fontaine. Discours amusants, échange entre autorités communales, don et réception du costume qui est alors confié à l’habilleur officiel. Celui-ci file vêtir la statue, avant de la cacher d’un drapeau jusqu’à l’arrivée, un quart d’heure plus tard, de l’Ordre des Amis de Manneken Pis et de la société offrant le costume.

La troisième aura été la bonne

Cette remise de costume, c’était devenu un running gag. Elle aurait dû avoir lieu le 25 avril 2020, puis le 7 novembre 2020, mais chaque fois, il avait fallu se plier aux restrictions sanitaires. Et comme les choses n’évoluent pas mieux qu’il ne faut à Bruxelles, on s’est posé des questions sur ce 25 septembre 2021… Mais enfin la troisième aura été la bonne. Entre-temps d’autres Tournaisiens (Cie du serment del bancloque) avaient rhabillé Manneken Pis en Clovis le 26 juin dernier.

En soirée, Manneken Pis a été rendu à sa nudité originelle et le costume des Diables est allé enrichir une impressionnante garde-robe non loin de là.

La tétralogie des Diables

Avec ce costume à Manneken Pis, les Diables bouclent une sorte de tétralogie. La confrérie créée en 1984, et depuis longtemps doyenne du Carnaval de Tournai avait déjà pris possession de la Naïade du mardi gras à la Laetare (1). Elle a également les honneurs du musée du masque de Binche depuis quatre ans (2). Et désormais de Mannekens Pis (3). Le volet 4, ce sont en fait tous les diables que l’on voit lors des matches de l’équipe nationale. Les Diables de Tournai ont, depuis leurs apparitions remarquées au Heysel voici déjà une trentaine d’années, fait beaucoup d’émules.

Souvent imités, jamais… faut-il le dire.


Nos dernières videos