article abonné offert

HARCHIES

Défiguré parce qu’ils ont dû «s’en défendre»

Un père et son fils comparaissent au tribunal correctionnel de Tournai pour coups et blessures. La victime, un Français frontalier, n’était pas présente à l’audience, mais a été représentée par son avocat.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 251 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos