BELGIQUE

Geneviève Lhermitte, condamnée pour infanticide, a tenté de se suicider

Geneviève Lhermitte, condamnée pour infanticide, a tenté de se suicider

Geneviève Lhermitte avait été condamnée en 2008 par la cour d’assises du Brabant Wallon à la réclusion à perpétuité. Elle avait assommé puis tué ses cinq enfants, âgés de 3 à 14 ans, dans sa maison familiale à Nivelles. Reporters

Geneviève Lhermitte, condamnée à la perpétuité après le quintuple infanticide de ses enfants, a tenté de s’ôter la vie au sein du centre d’aide où elle réside.

Importante agitation dimanche dernier, dans une commune hennuyère, lorsqu’une ambulance a débarqué vers 15h devant un bâtiment qui regroupe des personnes en difficultés psychiques, rapportent nos confrères de la DH.

Les services de secours ont été appelés à intervenir après une tentative de suicide, qui concernerait Geneviève Lhermitte, selon les informations du média.

Toujours selon la DH, en pénétrant dans l’immeuble, les secouristes sont tombés sur un couteau et une mare de sang. Un poumon était perforé, le cœur a été évité de justesse. Geneviève Lhermitte aurait appelé elle-même les secours. Elle est toujours hospitalisée actuellement.

Condamnée à la perpétuité en 2008 après un quintuple infanticide, Geneviève Lhermitte s’est vue accorder la libération conditionnelle et avait quitté la prison de Forest-Berkendael en mai 2019.

Le TAP de Bruxelles avait marqué son accord, le 18 avril 2019, sur le plan de reclassement de Geneviève Lhermitte en centre psychiatrique fermé. En décembre 2020, elle avait changé de lieu de vie pour un lieu d’accueil plus ouvert, venant en aide aux adultes en difficulté psychique.

Le 28 février 2007, elle avait assommé puis tué ses cinq enfants, âgés de 3 à 14 ans, dans sa maison familiale à Nivelles, en l’absence de son époux, Bouchaïb Moqadem, qui était en voyage à l’étranger.


Nos dernières videos