TÉLÉVISION

«Koh-Lanta»: la justice prête à sanctionner les spoilers

«Koh-Lanta»: la justice prête à sanctionner les spoilers

La société de production de «Koh-Lanta» veut sanctionner les internautes qui gâchent le plaisir des téléspectateurs. TF1

La production du célèbre jeu télévisé a obtenu gain auprès de la justice qui ne permettra plus que des internautes révèlent à l’avance le contenu des épisodes à venir.

C’est une victoire importante qu’a décrochée la société ALP qui produit «Koh-Lanta»: les internautes qui dévoilent ou relaient des révélations concernant de prochains épisodes du jeu de TF1 pourront être sanctionnés.

«Le président du tribunal judiciaire de Paris a interdit toute publication qui prétendrait divulguer le contenu des épisodes à venir de la nouvelle saison de « Koh-Lanta » actuellement en cours de diffusion sur TF1», assure Adventure Line Productions dans un communiqué officiel.

Concrètement, ALP, qui est dirigée par Alexia Laroche-Joubert, a obtenu de la justice que «chaque infraction constatée» soit sanctionnée d’une «somme forfaitaire importante».

Promettant d’engager des procédures «aussi souvent que nécessaire», la production du jeu «ne laissera pas gâcher le plaisir des téléspectateurs et entend protéger son programme et ses aventuriers» trop souvent victimes d’injures.

L’avertissement d’ALP s’adresse ainsi à tous les internautes qui relayent «des informations de nature diverse». À commencer par un «ancien aventurier» qui prendrait visiblement un malin plaisir à divulguer tout ce qu’il sait (ou croit savoir) sur les réseaux sociaux.