CULTURE

Stillwater, Herself, Tout s’est bien passé, etc.: toutes les sorties cinéma de ce mercredi 22 septembre

Stillwater, Herself, Tout s’est bien passé, etc.: toutes les sorties cinéma de ce mercredi 22 septembre

5 films sont au menu de ce mercredi 22 septembre. -

Le stade Vélodrome, un AVC, un mari possessif et même le Parti Communiste: il y a tout cela, et bien plus encore, dans les sorties cinéma de ce mercredi 22 septembre. Les critiques de L’Avenir vous disent quoi en penser. Vous n’êtes pas obligés de les croire. Juste de les lire.

Stillwater

Thriller dramatique de Tom McCarthy. Avec Matt Damon, Camille Cottin et Abigail Breslin. Durée: 2 h 19.

Ce que ça raconte

Adapté d’un fait divers, Stillwater retrace à Marseille une partie de l’enquête clandestine du père d’Amanda Knox, une étudiante Américaine, condamnée puis acquittée en 2007 en Italie pour le meurtre de sa colocataire.

Ce qu’on en pense

Méfiez-vous du thriller promis dans la bande-annonce. Stillwater est bien une solide machine mais avant tout un film doux sur un père qui atteint l’amour au détriment d’obligations morales.

La critique complète

Tout s’est bien passé

Comédie dramatique de François Ozon. Avec Sophie Marceau, Hanna Schygulia, Charlotte Rampling, André Dussollier et Grégory Gadebois. Durée: 1 h 53.

Ce que ça raconte

Le père d’Emmanuelle vient de faire un AVC. Très diminué, il lui demande de lui dénicher un plan pour en finir dignement.

Ce qu’on en pense

L’adaptation du roman autobiographique d’Emmanuelle Bernheim par son ami François Ozon retrace un parcours atypique, entre sidération, tendresse et pointes de fiel. Très juste.

La critique complète

Herself

Drame de Phyllida Lloyd. Avec Clare Dunne, Harriet Walker et Conleth Hill. Durée: 1 h 37.

Ce que ça raconte

Une maman battue par son mari prend son envol en se lançant dans le projet fou de construire une maison pour vivre sereinement avec ses deux fillettes.

Ce qu’on en pense

La portée sociale du machin est délicatement saupoudrée d’actes de bravoure solidaire. Réaliste mais pas totalement déprimant.

La critique complète

Chers camarades!

Drame historique de Andrei Konchalovskiy. Avec Yuliya Vysotskaya, Andrey Gusev et Vladislav Komarov. Durée: 2 h 01.

Ce que ça raconte

En 1962, alors qu’elle tente de mater des grévistes, Luydmila, fervente responsable du Parti Communiste, apprend que sa fille fait partie des manifestants. Et qu’elle a disparu dans les émeutes.

Ce qu’on en pense

C’est rugueux comme du papier de verre mais aussi teinté d’une pertinente réflexion sur la désobéissance. Avec même une touche d’humanité.

La critique complète

Le genou d’Ahed

Drame de Nadav Lapid. Avec Avshalom Pollak et Nur Fibak. Durée: 1 h 45.

Ce que ça raconte

Y., cinéaste israélien, est invité dans un village au fin fond du désert pour présenter son dernier film. Sa rencontre avec une fonctionnaire de l’état va réveiller une colère profondément enfouie.

Ce qu’on en pense

Nadav Lapid, cinéaste rebelle d’Israël et endeuillé par le décès de sa mère, signe un film au langage cinématographique radical, entre amour et colère.

La critique complète

Nos dernières videos