PAIX

DÉCRYPTAGE | Comment va la paix dans le monde?

DÉCRYPTAGE | Comment va la paix dans le monde?

Les trois pays les plus pacifiques sont, dans l’ordre, l’Islande, la Nouvelle Zélande et le Danemark. À l’autre bout du classement, l’Afghanistan conserve la dernière place. AFP

Ce 21 septembre, c’est la Journée internationale de la paix. Elle devrait être célébrée dans le monde entier. Mais la paix progresse-t-elle? En Belgique, comment célèbre-t-on cette journée ?

Avoir la paix, être en paix, faire la paix… comment vous sentez-vous en lisant ces mots? N’est-ce pas à cela que chacun de nous aspire? Il existe un index (sorte de classement) réalisé sur le sujet par l’Institut pour l’économie et la paix.

Cet institut mesure le niveau de tranquillité dans 163 pays représentant 99,7% de la population mondiale. Et il observe une amélioration dans 87 pays mais une dégradation dans 73.

La Belgique est classée en 20e position sur 163. Les trois pays les plus pacifiques sont, dans l’ordre, l’Islande, la Nouvelle Zélande et le Danemark. À l’autre bout du classement, l’Afghanistan conserve la dernière place.

Y a-t-il davantage de conflits armés?

Non, les conflits armés ont diminué mais il y a davantage d’instabilité politique et de troubles civils (des émeutes, des tensions violentes). En 2020, il y a eu, selon l’Institut pour l’économie et la paix, une augmentation de 10% de manifestations violentes, d’émeutes, de protestations dans le monde.

Et en Belgique, que fait-on pour cette Journée internationale consacrée à la paix ?

112 villes et communes belges vont hisser le drapeau de la paix sur les bâtiments communaux. Par ce geste, elles demandent aux autorités le désarmement nucléaire. De quoi s’agit? Aujourd’hui, plus de 13 000 armes nucléaires sont encore déployées sur la surface de la terre.

Les armes nucléaires, ce sont des armes puissantes qui dégagent de la radioactivité en explosant. La radioactivité est un rayonnement invisible et très dangereux. La bombe nucléaire n’a été utilisée que deux fois par les États-Unis, à Hiroshima et Nagasaki (Japon) en 1945.

Le TNP (le traité de non-prolifération nucléaire), c’est quoi?

Les armes nucléaires sont tellement dangereuses qu’il ne faut pas qu’elles se multiplient sur Terre. C’est pour cela que, depuis 1968, un accord a été signé par un grand nombre de pays. Cet accord, c’est le TNP (le traité de non-prolifération nucléaire).

La Belgique ne possède pas de telles armes, en revanche, elle entrepose des bombes nucléaires américaines sur le site de la base militaire de Kleine Brogel (province de Limbourg, en Flandre). Ces bombes seront bientôt remplacées, entre 2022 et 2024, par de nouvelles bombes plus petites et plus facilement déployables.

Certains, dont la Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie (CNAPD), demandent que cela soit mis en discussion. Car, selon eux, il ne faudrait plus du tout accepter d’entreposer ces armes américaines.

Les armes nucléaires sont tellement dangereuses qu’il ne faut pas qu’elles se multiplient sur Terre. En 2020, pourtant, les puissances nucléaires (les pays qui possèdent l’arme atomique (nucléaire), dont les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France, la Chine...) ont investi un montant record de 72,9 milliards de dollars, reniant ainsi totalement leurs obligations en matière de désarmement nucléaire telles que définies dans le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), indique la CNAPD.

Le sondage de la semaine