BRUXELLES

Des riverains se mobilisent pour la Journée mondiale de la propreté

La Ville de Bruxelles a mis en place treize dépôts répartis sur son territoire, où des riverains se sont équipés pour partir en tournée.

De nombreux Bruxellois se sont rassemblés en différents endroits de leur ville, samedi matin, pour participer à des tournées de ramassage de déchets, à l’occasion de la Journée mondiale de la propreté. La Ville a mis à disposition des volontaires des sacs-poubelles, des pinces à déchets, des gants, des sacs à excréments ou encore des cendriers de poche.

Le but? Se répartir en différents groupes et collecter aux alentours les papiers, les mégots, les cannettes et autres déchets qui jonchent encore trop souvent le bord des trottoirs et les parcs. «Cette journée du 18 septembre est une opportunité de prendre conscience de la quantité de déchets que nous générons et qu’il est indispensable de les réduire le plus possible», a déclaré Zoubida Jellab, Echevine bruxelloise des Espaces verts, de la Propreté publique et du Zéro déchet. «Chaque geste compte et chacun peut agir afin de mieux vivre ensemble. Tendons vers le zéro déchet», a-t-elle ajouté.

À Laeken par exemple, au croisement de la rue De Wand et de l’avenue Wannecouter, un dépôt a été installé par la Ville de Bruxelles. Des parents ont consacré quelques minutes de leur temps, avec leurs enfants, pour aller ramasser des déchets dans le quartier et les sensibiliser ainsi à la propreté publique.

Certains ont également pu manipuler une balayeuse de voirie électrique, utilisée par les agents de propreté.

Et ces derniers ont profité de cette rencontre avec les habitants des environs pour attirer leur attention sur l’interdiction de jeter de la nourriture aux pigeons. La surpopulation de cette espèce en ville pose de nombreux problèmes, entre autres des salissures dues à la fiente et des obstructions de gouttière.


Nos dernières videos