BRUXELLES

Favorables au Covid Safe Ticket, les hôteliers bruxellois veulent une prolongation du chômage temporaire

Favorables au Covid Safe Ticket, les hôteliers bruxellois veulent une prolongation du chômage temporaire

Les chiffres de fréquentation des hôtels de la capitale sont restés en berne pour la période du 1er au 12 septembre dernier. BELGA (Illustration)

La Brussels Hotel Association (BHA) se dit favorable à l’extension du Covid Save Ticket dans la capitale à partir du 1er octobre.

Par les voix de son secrétaire général Rodolphe Van Weyenberghe et de son président Yves Fonck, la BHA demande par ailleurs le maintien de la possibilité de recourir au chômage temporaire durant le dernier trimestre de l’année, car aucune perspective de reprise franche n’est en vue.

Les chiffres de fréquentation des hôtels de la capitale sont restés en berne pour la période du 1er au 12 septembre dernier.

Selon la BHA, le taux d’occupation a été inférieur de 50% par rapport à 2019 (37% en 2021; 75% en 2019 pour même période). Le chiffre d’affaires est quant à lui inférieur de 60% par rapport à 2019

Il n’y a aucune perspective de reprise au mois d’octobre et pour les mois suivants.

Baisse du chiffre d’affaires intenable

Selon Yves Fonck, la BHA est favorable au CST car cela permet au secteur hôtelier de donner une meilleure garantie de sécurité sanitaire au client. Le certificat permettra d’accueillir celui-ci au restaurant, dans les bars et les salles de réunion, et d’offrir un service complet.

Par contre, la baisse de 60% du chiffre d’affaires telle qu’observée en septembre est intenable pour le secteur hôtelier bruxellois, sans prolongation du chômage temporaire. Bruges, Louvain, Namur, Anvers qui dépendent aussi du tourisme d’affaire et de la clientèle internationale ne se portent pas beaucoup mieux.

La situation, un peu moins mauvaise durant le week-end, reste préoccupante en semaine en raison de l’absence de reprise du tourisme d’affaires, a ajouté le président de la BHA.

Pour la BHA, un arrêt brutal du chômage temporaire pour tous les secteurs serait «insensé et inacceptable au regard des emplois en jeu. Cela reviendrait à sacrifier les secteurs qui ne se sont toujours pas redressés».



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos