article abonné offert

TRADITION

Qu’est-ce que Yom Kippour, la fête juive du Grand Pardon?

Qu’est-ce que Yom Kippour, la fête juive du Grand Pardon?

Olga — stock.adobe.com La corne que l’on aperçoit sur cette photo est appelée « choffar », on le sonne lorsqu’arrive la fin du jeûne.

Toutes les religions ont des traditions et des fêtes qui leur sont propres. Depuis hier soir, les juifs célèbrent Yom Kippour. Cette fête se poursuivra jusqu’à ce jeudi soir. De quoi s’agit-il exactement?

Yom Kippour est la plus solennelle des fêtes juives. Elle a démarré hier, le mercredi 15 septembre, dans la soirée, et se terminera ce jeudi 16 septembre, dans la soirée également. Cette fête juive se déroule chaque année, 10 jours après le nouvel an juif appelé Roch Hachana. Les dates et horaires de Yom Kippour peuvent changer d’une année à une autre car ils dépendent du calendrier hébraïque composé de 12 ou 13 mois lunaires.

Yom Kippour signifie «Grand Pardon» en hébreu (la langue classique de la religion juive et d’Israël). Cette fête commémore (rend hommage à) un événement relaté dans la Bible, dans l’Ancien Testament, dans le livre de l’Exode: le «Pardon de Dieu» au peuple juif suite à la faute du Veau d’Or.

L’histoire du Veau d’Or

Selon la tradition, après que Dieu a révélé les dix commandements (les dix règles sur lesquelles se base la religion juive) à Moïse (messager de Dieu), ce dernier retourne auprès de son peuple. Mais durant son absence, les juifs se sont mis à adorer un «Veau d’Or», une statue devant laquelle ils se prosternent et prient, tel un dieu…

Mais cela est interdit par la religion juive! L’un des commandements de Dieu dit: «Tu n’auras pas d’autres dieux, face à moi. […] Tu ne te prosterneras pas devant d’autres dieux que moi, tu ne les serviras point.» Moïse est fou de colère face à cette faute et va implorer le pardon de Dieu pour le peuple juif, qui lui accorde 80 jours après sa demande, le jour de Yom Kippour.

Le déroulement de Yom Kippour

Durant Yom Kippour, les juifs jeûnent (ne mangent pas), ne travaillent pas, n’ont pas de relations sexuelles, ne se lavent pas, ne se maquillent pas… et prient pendant 25 heures pour se faire pardonner par Dieu de leurs péchés (mauvaises choses qu’on a faites). Ils pardonnent à tous ceux qui ont pu les offenser (blesser) au cours de l’année. C’est aussi un jour où l’on rend hommage aux morts.

La fin du jeûne est marquée par la sonnerie du «choffar», un instrument à vent (un peu comme une trompette mais faite avec de la corne animale). Ensuite, on se réunit autour d’un grand repas et on fait la fête.

Ce jour-là, les juifs qui ne sont pas forcément proches de leur communauté le reste de l’année ont l’occasion de continuer à manifester un intérêt pour cette communauté.

Le sondage de la semaine