CONDRUSIEN

Michel Mathot était le plus costaud à Modave

Michel Mathot était le plus costaud à Modave

Michel Mathot profite d’une des rares portions plates du parcours pour récupérer. Léva

Dans un des parcours les plus difficiles en termes de dénivelé, le coureur s’est imposé au terme d’une course parfaitement maîtrisée.

Quelle performance de Michel Mathot! Sur un parcours exigeant concocté par l’Ap Modave Run, l’habitué des courses de notre arrondissement a su faire parler son expérience et profiter de son gabarit pour s’imposer face aux frères Didier sur la grande distance. « J’ai le même niveau que Didier Mathieu, mais mes 7 kg en moins ont joué en ma faveur dans cette course très compliquée» dit le vainqueur.

En préparation pour le marathon de Visé, où il espère décrocher une belle place en V45, Michel Mathot ne s’attendait pas à gagner une course aussi exigeante. «Je suis vraiment surpris de ma victoire. J’avoue que je n’ai pas beaucoup dormi la veille car j’étais à un autre jogging. Mais j’ai directement senti que j’avais de bonnes jambes

À trois durant les deux premiers kilomètres, puis en duo jusqu’à un peu plus de la moitié de la course, l’ancien médaillé de bronze aux championnats de Belgique de semi a su attaquer au bon moment. «J’ai profité d’un champ en faux plat pour lâcher mon adversaire. Ensuite, j’ai tenté de gérer car la dernière côte était très dure. J’ai d’ailleurs vu qu’il revenait, mais j’avais laissé encore un peu d’énergie en réserve. Battre des coureurs aussi solides est une bonne chose en vue de mes prochains objectifs. »

Chez les dames, la victoire est encore revenue à l’homérique Sophie El Abbas qui s’est imposée en 49: 34, loin devant sa plus proche poursuivante, Manon Lambotte, affiliée comme la vainqueur au club de Seraing Athlétique.

Thomas Suleau dans la douleur

Sur la distance sprint, concoctée par Caroline Léga et les parents de l’école communale de Modave en vue d’aider au financement des voyages des élèves, c’est Thomas Suleau qui s’est de nouveau montré le plus fort. À bout de force en fin de courses, l’affilié de chez MJ Sport a profité d’une belle avance acquise en début de course. «La fin de course était vraiment très difficile. Il n’y avait pas beaucoup de répit sur cette course. Dans les deux derniers kilomètres, je devais avoir un matelas suffisant car si je devais finir au sprint, j’aurai été dans le rouge» dit-il.

Perturbé par une semaine d’entraînement compliqué, le Verlainois a tout de même montré qu’il était en grande forme cette année. «J’ai eu des douleurs toute la semaine au niveau du bas de la cheville, mais je n’ai ressenti ici et tant mieux. Cette victoire est très satisfaisante pour moi. Pour être franc, le parcours était très dur. Pour des coureurs d’un jour, j’espère qu’ils ne seront pas dégoûtés.»

Chez les dames, c’est Myrtille Lemaire qui s’est imposée devant la toute jeune Klara Frison, auteure d’une superbe course.

Avec 137 inscrits malgré le jogging d’Hannut à proximité et les 20 km de Bruxelles, la deuxième édition de l’Ap Modave Run peut être considérée comme un succès. Il reste à attendre désormais un an avant de savoir quel parcours sera concocté aux joggeurs. Mais l’édition 2021 aura été marquée par la difficulté des parcours, même si le temps était pour une fois de la partie.


Nos dernières videos