article abonné offert

FOOTBALL D1B - D1B

Excel Mouscron: Scifo et Mpenza ont rencontré les supporters: «Scifo sera là tant que je suis là»

Excel Mouscron: Scifo et Mpenza ont rencontré les supporters: «Scifo sera là tant que je suis là»

Le directeur du football défend à 100% son coach et le projet qui se met en place à Mouscron. - eda – arnaud smars

Le directeur du football et le coach ont rencontré quelques représentants des groupes de supporters. Leur objectif: expliquer le mauvais début de saison.

Au lendemain de la première victoire de l’Excel, le directeur du football, Mbo Mpenza, et Enzo Scifo ont rencontré certains représentants des clubs de supporters. L’objectif de la réunion était clair: réunir autour du projet hurlu des aficionados qui ont déjà fait part à plusieurs reprises de leurs inquiétudes et questionnements quant au début de saison. Le 0 sur 12 n’est pas de nature à rassurer. Mbo Mpenza ne s’en est pas caché mais a atténué les propos. «Quand je rentre le soir des matchs, ma fille me demande ce qu’on a fait, détaille l’ancien Diable Rouge. Quand je lui dis qu’on a perdu, elle me répond: «Vous êtes nuls». Et si je prends le bilan comptable, je ne peux rien lui répondre. Mais quand on analyse, on sent les circonstances. Ce ne sont pas des excuses mais des explications. Le noyau s’est fait tardivement à cause du budget notamment, il y a eu le Covid deux fois. Cela a tout ralenti car la préparation a été coupée et des matchs annulés. On espérait tous un autre départ. Mais on continue à croire au projet».

Le titre la saison prochaine?

Le dirigeant a rappelé que le projet englobait plusieurs parties. La refonte du Futurosport pour en faire l’un des meilleurs centres de formation en Belgique ou encore le fait de remettre Mouscron sur la carte du football et d’en faire un club respecté. «Mais bien sûr, les résultats sportifs sont également très importants. On sait qu’on peut, qu’on va faire beaucoup mieux avec le noyau qu’on a construit en peu de temps. Je ne dis pas qu’on jouera le titre tout de suite. Tant mieux si on y arrive. Mais on n’a jamais dit que ce serait certain pour cette saison. Il ne faut pas croire tout ce qui a été dit dans la presse. Il faut se souvenir qu’à l’Union, Louvain ou au Cercle, cela a pris du temps». On précisera juste que la plupart des joueurs parlent ouvertement de la montée dès cette saison lors des interviews. Preuve que c’était un argument au moment du recrutement? Chacun se fera un avis…

Le manager a profité de la réunion pour réitérer toute sa confiance en Enzo Scifo. Pour le prouver, il n’a pas hésité à employer une phrase choc. «Enzo est là et il restera tant que je le suis. Quand j’entends que ce n’est pas un bosseur, qu’il ne crie pas…, c’est qu’on ne le connaît pas. Être un bosseur, ce n’est pas être ici de 5 h à 23 h, c’est connaître le football. Et Enzo le connaît».

Enzo Scifo a également pris la parole car «depuis quelque temps, je sens des tensions entre autour de nous. Je suis venu ici car je voulais reprendre le foot et parce que je crois à la réussite du projet. Je ne veux pas m’opposer à vous comme après Deinze ou Waasland. Je veux juste comprendre pourquoi tout est remis en question après quelques matchs alors qu’on connaît la difficulté du projet. Elle ne me fait pas peur. Pour l’instant, on est aussi frustré que vous. Mais on veut inverser la tendance et on fait tout pour y arriver. On a besoin de tout le monde dans cette tâche. S’il y a des doutes, ce sera difficile. On veut et on va réussir. L’année prochaine, je suis prêt à me mouiller et dire qu’on jouera le titre. En attendant, même si c’est difficile, je vais vous promettre qu’on va se sortir de cette situation. J’espère pouvoir vous revoir d’ici quelques mois pour vous dire qu’on l’a fait».

Ces belles paroles doivent désormais se transformer en actes pour que le public y croie encore.

Nos dernières videos