RALLYE

WRC: fin de collaboration entre Adrien Fourmaux et le Hannutois Renaud Jamoul

WRC: fin de collaboration entre Adrien Fourmaux et le Hannutois Renaud Jamoul

La paire Fourmaux-Jamoul, c’est terminé. AFP

Le pilote français et le copilote hannutois ne partageront plus le même habitacle. En cause? «Des caractères incompatibles avec le temps.»

C’est une nouvelle à laquelle peu de monde s’attendait. Alors qu’ils étaient en pleine ascension dans le Championnat du Monde des Rallyes (WRC), le Français Adrien Fourmaux et le Hannutois Renaud Jamoul ont mis un terme à leur collaboration. Notre représentant l’a annoncé ce mercredi sur les réseaux sociaux.

«Après bientôt 3 saisons, Adrien et moi avons décidé de mettre fin à notre collaboration. Nous restons convaincus que chacun de nous a les qualités nécessaires pour réussir au plus haut niveau. Mais malheureusement, nos caractères se sont avérés incompatibles avec le temps», a-t-il écrit sur sa page Facebook. «Je tiens à remercier Adrien pour ces belles aventures vécues ensemble avec nos débuts en WRC, mais aussi la victoire ERC aux Canaries. Une page se tourne mais le livre ne se referme pas…»

Un parcours prometteur

Renaud avait commencé à copiloter le pilote français au Monte-Carlo 2019 dans la catégorie WRC 2. Après une année d’apprentissage, le duo soutenu par M-Sport (Ford) avait confirmé sa progression en 2020 en montant à plusieurs reprises sur le podium en WRC 2: il avait en effet terminé deuxième au Monte-Carlo, en Estonie et en Turquie. Mais ce n’est pas tout! Au niveau européen (ERC), Renaud et Adrien avaient aussi décroché une superbe victoire aux Îles Canaries.

Ces résultats leur avaient permis cette saison de faire le grand saut dans la catégorie reine. Avec un programme partiel, certes, mais ô combien prometteur pour la suite. Dès leur première apparition au volant de la Fiesta WRC en Croatie, ils avaient d’ailleurs impressionné en finissant 5e du classement général.

La suite en WRC, ce sont des hauts et des bas, avec une belle 6e place au Portugal, un nouveau Top 5 au Kenya et une grosse sortie à Ypres. Mais pour une première année au plus haut niveau, le bilan était positif aux yeux de Malcolm Wilson, le patron de M-Sport.

Vu le nombre de tests effectués ces derniers temps à bord de la nouvelle Ford Puma, un baquet à temps plein en WRC semblait se préciser pour Renaud en 2022. Ce ne sera pas le cas. L’aventure s’est finalement arrêtée sur une 7e position au Rallye de l’Acropole le week-end passé.

Nos dernières videos