article abonné offert

ECONOMIE

«Avec cette carte, nous sommes coincés», estime un indépendant

«Avec cette carte, nous sommes coincés», estime un indépendant

Si la commission prélevée sur chaque transaction est plus élevée pour certains indépendants, c’est à cause d’un problème de terminal de paiement. Visa

La nouvelle carte BNP Paribas Fortis engendre des frais supplémentaires sur les transactions, alerte un indépendant. Le problème viendrait du terminal de paiement.

Depuis peu, BNP Paribas Fortis propose une nouvelle carte de débit, Bancontact/Visa Debit. Un changement qui cause pas mal de tracas à certains petits indépendants, comme Xavier Dierick, restaurateur à Gembloux.

Depuis ce récent partenariat avec Visa, son terminal de paiement reconnaît cette nouvelle carte BNP Paribas Fortis non pas comme une carte de débit, mais comme une carte de crédit. Résultat: la commission prélevée sur chaque transaction est désormais plus élevée. « Nous avons un appareil Xengo, de chez Worldline. Aujourd’hui, il est tout simplement impossible de le mettre à jour, déplore le restaurateur. Le fait qu’il reconnaisse cette nouvelle carte Visa Debit comme une carte de crédit pose problème, parce que notre abonnement n’est pas prévu pour les cartes de crédit. Concrètement, cela signifie que si nous avons un grand groupe qui paie avec cette carte, plutôt que d’avoir 18 cents de frais sur la transaction, nous avons 1,5€! Et le pire, c’est que nous n’avons même pas été prévenus de ce changement!»

Xavier dit avoir contacté son fournisseur, qui ne lui a malheureusement pas proposé de solution satisfaisante: «On nous dit de refuser ces paiements par carte Visa Debit ou de changer d’appareil. Changer d’appareil impliquerait d’opter pour un terminal plus coûteux. Ce qui n’a pas de sens, d’autant que notre terminal fonctionne toujours très bien. Avec cette carte, nous sommes coincés… »

Un problème technique

De son côté, la société de services de paiement et de transactions Worldline regrette cette mésaventure, qui serait due à « un problème technique survenu en interne», nous répond-on. «Nous sommes conscients du problème, et mettons tout en œuvre pour le résoudre au plus vite. Nous sommes bien conscients des difficultés que cela engendre pour ces marchands.»

Notons que seuls les petits terminaux Xengo sont concernés par ce désagrément. L’entreprise ne donne cependant pas de délais concernant la résolution de ce problème technique, mais promet d’ores et déjà que les indépendants concernés seront dédommagés.

S’il s’agit bien d’un problème de terminal de paiement, BNP Paribas Fortis précise, pour sa part, que ce type d’incident reste marginal. «Normalement, tous les terminaux parviennent à faire des mises à jour, nous précise la banque. Au mois d’août, seuls 3 000 terminaux de paiement n’avaient pas été mis à niveau, pour cette nouvelle carte Visa Debit, sur les 300 000 terminaux que compte la Belgique.»

Nos dernières videos