Rentrée des classes à l’ère Covid-19: que faire si un cas se présente dans la classe de votre enfant ?

Rentrée des classes à l’ère Covid-19: que faire si un cas se présente dans la classe de votre enfant ?

Selon la Flandre , les règles sont trop strictes dans les écoles. Photo News

Une rentrée des classes à l’ère covid, c’est aussi redouter de voir l’explosion de contaminations qui va avec. Quarantaine, isolement, fermeture de classe, on fait le point sur le protocole Covid si un cas est avéré dans la classe de vos enfants.

Voici donc une nouvelle rentrée scolaire placée sous le signe du covid-19. Si plus de 73% de la population est vaccinée en Belgique, la crainte de voir un boum des contaminations avec la rentrée des classes est bien réelle. D’autant que les enfants de moins de 12 ans ne sont pas sujets à la vaccination et que selon des études le variant Delta se propage plus facilement parmi les jeunes.

Et l’expérience vécue chez nos voisins, où la rentrée scolaire a eu lieu, il y a quelques semaines déjà, confirme cette crainte. À l’image de l’Ecosse où le nombre de malades a été multiplié par cinq en quatre semaines mais aussi en Allemagne où le nombre des contaminations s’est envolé dans plusieurs länder depuis le retour des écoliers sur les bancs.

Mais chez nous aussi, de nombreuses écoles sont déjà obligées de mettre des classes en quarantaine ou tout simplement de fermer leurs portes momentanément.

Alors quelles sont les mesures à appliquer si un cas Covid se présente dans l’école de votre enfant? Une circulaire a été publiée la semaine dernière et on la décortique pour vous.

Haut risque ou bas risque?

Afin de déterminer dans quel cas est votre enfant, il faut d’adord faire la distinction entre les contacts à haut risque ( ou étroit) et ceux à bas risque.

Contact étroit ou haut risque: toute personne ayant eu un contact cumulé d’au moins 15 minutes à une distance de moins d’1,5m , sans port du masque par une des deux personnes ou s’il y a eu un contact direct avec un cas confirmé de Covid-19, dans ou hors de la classe.

Contact à faible risque ou bas risque: toute personne qui a eu plus de 15 minutes de contact avec un patient Covid-19 à une distance de moins 1,5 m mais avec port de masque par les deux personnes; toute personne qui a eu moins de 15 minutes de contact avec un patient Covid-19 à une distance de moins 1,5 m ; toute personne qui se trouvait dans la même pièce avec un cas de Covid-19.

Contacts de contacts: un élève qui est en contact (à l’école, dans le ménage) avec une personne étant elle-même un contact étroit asymptomatique poursuit normalement ses activités. Il peut donc venir à l’école, participer à l’accueil extra-scolaire. Il n’y a aucune mesure particulière à prendre.

 

Seuls les contacts à haut risque ou étroits avérés doivent être mis en quarantaine et testés.

 

Quelles mesures?

Ensuite, la procédure est différente selon l’âge des enfants concernés (fondamental ou secondaire). Et les conditions de quarantaine sont également différentes selon le statut vaccinal de la personne.

Mesures pour les contacts à faible risque: pas de test, ni de quarantaine sauf éviter tout contact avec des personnes vulnérables. Il faudra surveiller l’apparition d’éventuels symptômes.

Mesures pour les contacts à haut risque: tous les enfants de plus de 6 ans présentant des symptômes de Covid-19 doivent se faire tester ainsi que les personnes à haut risque: test PCR obligatoire et quarantaine obligatoire en attendant le résultat.

Si le test est positif, il faut se placer en en isolement durant 10 jours selon le cas. Fin de l’isolement 10 jours après l’apparition des symptômes + min. 3j sans fièvre + amélioration clinique.

Si votre test est négatif, la durée de la quarantaine est généralement fixée à 10 jours à compter du lendemain du dernier contact à haut risque. Comme la période d’incubation peut s’étendre jusqu’à 14 jours, la personne doit rester particulièrement vigilante durant les 4 jours suivants.

Exception: il existe des exceptions à la quarantaine pour les personnes: qui sont déjà entièrement vaccinées ( ndlr: on est considéré comme «complètement vacciné» à partir de 2 semaines après la dernière dose recommandée) ou qui sont guéries au Covid-19 (confirmée par PCR il y a moins de 180 jours). Pour ces personnes, la quarantaine prend fin et elles seront invitées à faire un nouveau à J+7 car le premier test n’exclut pas que la personne ait été infectée et se trouve en période d’incubation.

École maternelle et primaire:

Un enfant est un cas confirmé de Covid-19:

L’enfant doit rester à la maison (même si son test est négatif.)Il est en quarantaine ou isolement.

Tous les enfants et le personnel encadrant ayant un enfant cas confirmé de Covid-19 dans leur classe sont à faible risque: pas de test, ni de quarantaine. Évitez tout contact avec des personnes vulnérables. La classe reste ouverte.

Mais si un second cas apparaît endéans les 14 jours, il s’agit d’un cluster et la classe sera fermée. Les enfants et le personnel sont des contacts à haut risque. Ils sont placés en quarantaine et testés.

Le personnel encadrant est un cas confirmé de Covid-19:

La classe est fermée. Tous les enfants sont placés en quarantaine et testés car les enfants de moins de 6 ans (niveau maternel) sont considérés comme haut risque, idem pour les 6-12 ans ( sauf si une analyse est faisable) . Quarantaine avec 2 tests au J1 et J7. En cas de résultat négatif du test au J7, la quarantaine prend fin; sans ce test, la quarantaine dure 10 jours.

Enseignement secondaire:

Un jeune ou un encadrant est cas confirmé Covid-19:

Dans l’enseignement secondaire, lorsqu’un cas confirmé (enfant ou enseignant) est identifié, une analyse de risque avec identification des bas risque et des hauts risque est effectuée. Seuls les hauts risque doivent être testés.

Si le jeune ou l’encadrant est entièrement vacciné: en quarantaine et 2 tests au J1 et J7. Si le résultat du test au J1 est négatif, la quarantaine s’arrête. Sans test, la quarantaine dure 10 jours.

Si non ou pas complètement vacciné: en quarantaine et 2 tests au J1 et J7. Si le test au J7 est négatif, la quarantaine s’arrête. Sans test, la quarantaine dure 10 jours.

Si certificat de rétablissement: prélèvement de test uniquement en cas de symptômes (pour éviter les faux positifs), pas de quarantaine.

L’ensemble des élèves de la classe ne doit pas être placé en quarantaine. Mais si parmi les contacts à haut risque un autre élève est testé positif, il devient cas index et un nouveau processus de suivi de contact est initié.

Si le deuxième cas positif de la classe n’est pas un contact à haut risque du premier cas index, il faut rechercher une autre source possible de transmission pour les deux cas positifs en dehors de la classe.

Si on ne trouve pas d’autre source possible que la classe, l’ensemble des élèves de cette classe sera placé en quarantaine et testé.

 

Des règles trop strictes?

À l’heure actuelle, dès qu’un professeur ou au moins deux enfants sont contaminés dans une classe, celle-ci est mise en quarantaine dans son entièreté. Ces règles strictes, édictées par Sciensano à la fin du mois d’août, ont déjà conduit à de nombreuses fermetures depuis la rentrée.

La Flandre demande que les règles de quarantaine dans les écoles - trop strictes - soient rapidement revues. «Les enfants et leurs parents ne doivent pas être les victimes de ces règles de tests et de quarantaine», a ainsi souligné mardi le ministre régional en charge de la Jeunesse, Benjamin Dalle (CD&V).

«Beaucoup trop d’enfants sont en train de manquer l’école parce qu’on a un réflexe de prudence trop important. Je comprends qu’on veuille être prudent, mais aujourd’hui, il faut penser aux enfants», a de son côté souligné Ben Weyts, le ministre flamand de l’Enseignement.

Une première réunion sur l’enseignement est prévue le 22 septembre. Elle pourra s’appuyer sur les chiffres de contamination dans les écoles qui seront publiés demain/mercredi pour la première fois de cette année scolaire. Ces chiffres seront ensuite communiqués toutes les deux semaines.

 

Nos dernières videos